USA-Carson pressé de surveiller des conflits d'intérêt de Trump

le
0
    WASHINGTON, 12 janvier (Reuters) - Les sénateurs démocrates 
ont interrogé sans relâche jeudi le secrétaire au Logement 
désigné par Donald Trump, l'ancien neurochirurgien Ben Carson, à 
propos du risque de conflits d'intérêt entre son ministère et 
les biens immobiliers du président élu.  
    Le département du Logement et du Développement urbain (HUD) 
distribue chaque année des milliards de dollars de subventions 
aux promoteurs immobiliers et propriétaires fonciers.  
    Durant son audience de confirmation par le Sénat, Ben Carson 
a entendu les démocrates s'inquiéter du fait que l'argent du 
contribuable américain pourrait finir dans les poches de Donald 
Trump ou de sa famille.  
    "Le président élu cache ses intérêts d'affaires familiaux à 
vous, à moi et au reste de l'Amérique", a déclaré la sénatrice 
du Massachusetts Elizabeth Warren, figure de l'aile gauche du 
Parti démocrate. "Il peut détourner l'argent du contribuable 
dans ses propres poches sans que le peuple américain le sache." 
    Donald Trump, milliardaire qui a fait fortune grâce à 
l'immobilier, refuse de publier ses déclarations d'impôts ou des 
informations détaillées sur ses avoirs dans le monde.  
    Mercredi, il a annoncé lors d'une conférence de presse qu'il 
allait rompre tout lien avec ses multiples activités 
commerciales et financières en transférant tous ses actifs au 
sein d'un "trust" dirigée par ses deux fils adultes. 
  
    Mais ces déclarations n'ont pas fait taire les adversaires 
du président élu qui soulignent qu'une fois à la Maison blanche, 
Donald Trump aura toujours des intérêts financiers dissimulés 
qui pourraient affecter ses choix politiques. 
    A cette question posée par les démocrates, Ben Carson a 
promis de surveiller tout éventuel conflit d'intérêt, tout en 
reconnaissant qu'il n'était pas certain de savoir comment s'y 
prendre.  
    Donald Trump aurait eu des intérêts dans un vaste projet de 
logement social à Brooklyn baptisé Starrett City qui a reçu des 
fonds du HUD. Mais la carrière du promoteur s'est avant tout 
focalisée sur le logement de luxe, l'immobilier commercial et 
les propriétés touristiques.  
    Pendant l'audience, Ben Carson a refusé de s'engager à ce 
qu'aucun programme du HUD ne bénéficie à Donald Trump, comme le 
lui demandait Elizabeth Warren. 
    "S'il arrive qu'un programme extraordinairement bon 
bénéficie à des millions de gens et qu'il se trouve que 
quelqu'un que vous ciblez va gagner grâce à cela, disons, 10 
dollars, est-ce que je vais empêcher le reste des Américains 
d'en profiter?" a répondu l'ancien candidat à la primaire 
républicaine. 
 
 (Patrick Rucker, James Oliphant; Jean-Stéphane Brosse pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant