USA-Boehner s'engage à éviter un "shutdown" de l'administration

le
0

WASHINGTON, 4 décembre (Reuters) - Le président républicain de la Chambre des représentants, John Boehner, s'est engagé jeudi à surmonter les objections de certains membres de son parti et d'approuver le projet de budget fédéral afin de ne pas provoquer une fermeture (shutdown) de certains services publics. Boehner a précisé qu'il estimait que le projet de budget pourrait être adopté la semaine prochaine, avant la date butoir du 11 décembre, avec l'appui de certains élus démocrates. Ce projet fixe le financement de l'ensemble des agences gouvernementales américaines à l'exception du Department of Homeland Security jusqu'en septembre 2015. Ce département, qui chapeaute les admnistrations chargées de mettre en oeuvre le plan de régularisation de plusieurs millions d'immigrants sans papiers décidé par Barack Obama, bénéficiera seulement d'une prolongation de financement sur le court terme, sans doute jusqu'en février. Ce delai devrait permettre aux parlementaires républicains, qui vont disposer de la majorité au Sénat et à la Chambre des représentants après les élections de mi-mandat, d'être dans un rapport de force plus favorable à l'entrée en fonction du nouveau Congrès. "Nous pensons que c'est la meilleure manière de lutter contre l'initiative du président", a expliqué John Boehner devant la presse. "Et nous écouterons nos membres". Le projet de Barack Obama, annoncé par décret présidentiel le mois dernier, prévoit que 4,7 millions d'immigrants sur les quelque 11 millions présents sur le territoire des Etats-Unis seront autorisés à rester. Les républicains estiment que cette mesure constitue un abus de pouvoir de la part du président en octroyant ce qui s'apparente à une amnistie pour des personnes en infraction. Le chef de la majorité sénatoriale démocrate, Harry Reid, a indiqué qu'il soutiendrait le projet de loi de finances tant qu'il ne s'apparentera pas à une suspension explicite du projet d'Obama sur l'immigration, a indiqué un assistant parlementaire démocrate. Un petit groupe de parlementaires conservateurs des deux chambres ont appelé à une telle suspension, mais celle-ci fait planer une menace de "shutdown" sur l'administration fédérale. Plusieurs élus républicains ont toutefois expliqué que John Boehner diposait dans les deux assemblées d'un nombre suffisant de soutiens pour que le projet de loi soit adopté avec l'aide de certains démocrates. (David Lawder; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant