USA: AP «espionnée» par la justice

le
0
L'agence de presse américaine Associated Press a estimé lundi avoir été victime d'une «intrusion massive et sans précédent» du Département de la Justice qui se serait saisi illégalement de relevés téléphoniques de journalistes enquêtant sur une affaire de terrorisme.

Ce n'est pas la première fois qu'un média affirme avoir été «espionné» par les services secrets. Mais cette fois, l'agence de presse Associated Press (AP) s'insurge contre une «intrusion massive et sans précédent» du gouvernement, en l'occurence du Département (ministère) de la justice. Selon le patron d'AP, Gary Pruitt, les autorités américaines auraient mis la main illégalement sur deux mois de relevés téléphoniques de l'agence et de certains journalistes. Il n'existe «aucune justification possible à une telle collecte», dénonce t-il dans une lettre envoyée au ministre de la Justice, Eric Holder.

Selon AP, les relevés téléphoniques saisis à son insu concernent un article publié en mai 2012...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant