USA-Accord de la Chambre à des livraisons d'armes en Syrie

le
0

(Actualisé avec réaction, précisions) WASHINGTON, 17 septembre (Reuters) - La Chambre des représentants a donné son aval mercredi au projet de Barack Obama visant à armer et à former les rebelles syriens qui combattent l'Etat islamique. Les élus se sont prononcés par 273 voix contre 156. Le texte était soutenu par les partis républicain et démocrate, mais 71 membres du premier et 85 du second ont voté contre. Il doit désormais être adopté au Sénat avant d'être promulgué par le président. Le projet présenté sous la forme d'un amendement au budget ne fournit aucun détail sur les livraisons d'armes ni sur la formation des combattants. "Il y a trop de questions sans réponses à mes yeux pour que je soutienne cet amendement. Comment ferons-nous pour garantir que les armes américaines que nous fournirons aux rebelles syriens ne tombent pas entre de mauvaises mains, comme c'est arrivé avec les rebelles que nous soutenions en Libye ?", s'est interrogée Barbara Lee, élue démocrate de Californie. L'amendement, rédigé à la hâte pour permettre à Barack Obama d'agir rapidement en évitant un débat sur le volet financier, ne parle pas des 500 millions de dollars que la Maison blanche juge nécessaire pour armer et former les rebelles. Oubaï Chahbandar, membre de la Coalition nationale syrienne qui représente l'opposition modérée, a salué "un pas important" vers l'instauration d'un partenariat avec Washington. "Nous avons travaillé dur pour convaincre que l'Armée syrienne libre est seule à même d'éradiquer l'EIIL. Nous avons un long chemin à parcourir, mais le soutien touchant du Congrès à notre cause est encourageant", s'est-il félicité. Dans un discours prononcé mercredi dernier après l'exécution d'un deuxième otage américain, Barack Obama a promis d'éradiquer l'Etat islamique en s'appuyant notamment sur l'opposition syrienne modérée. (Patricia Zengerle, Richard Cowan, David Lawder et Krista Hughes avec Dasha Afanasieva à Istanbul; Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant