USA 2016-Un forum réunit 14 candidats républicains dans le New Hampshire

le
0

par Steve Holland WASHINGTON, 3 août (Reuters) - Un forum réunit lundi dans le New Hampshire 14 des 17 candidats à l'investiture du Parti républicain pour l'élection présidentielle américaine de 2016, l'occasion pour eux de tester leur message avant le premier débat officiel de la campagne des primaires du Grand Old Party, jeudi sur la chaîne Fox News. L'actuel favori des sondages, le milliardaire Donald Trump, a déclaré forfait en se plaignant du contenu d'un éditorial publié par le journal local Union Leader, l'un des organisateurs de l'événement. L'ancien gouverneur de l'Arkansas Mike Huckabee et l'ancien gouverneur de Virginie Jim Gilmore, dernier entré en lice mercredi dernier, manqueront également à l'appel. Tous les autres, parmi lesquels Jeb Bush, Scott Walker ou encore Marco Rubio, participeront à ces deux heures de discussions au Saint Anselm College de Manchester. Ce "Voters Issues Forum" pemettra à chaque prétendant de se mesurer à ses adversaires avant le premier grand débat de la campagne 2016, jeudi soir à Cleveland, dans l'Ohio. Les règles de cette confrontation télévisée en prime time font polémique car Fox News a décidé de ne sélectionner que les dix premiers candidats en tête des intentions de vote, en s'appuyant sur la moyenne des plus récents sondages effectués au niveau national. Ce choix a été validé par le Comité national républicain, l'organe dirigeant du parti. Les sept autres débattront plus tôt dans la journée, à 17h00 au lieu de 21h00, heure à laquelle l'audience sera moindre. Le sénateur du Kentucky Rand Paul, qui devrait figurer dans le Top 10, a lancé les hostilités vendredi sur CNN en déclarant que la place de numéro un dans les sondages de Donald Trump reflétait "une sorte de perte temporaire de santé mentale". "Mais nous allons retrouver la raison et chercher quelqu'un de sérieux pour diriger ce pays", a-t-il ajouté. Le sénateur de Caroline du Nord Lindsey Graham, exclu du club des dix, a ironisé sur le fait qu'il participerait à un premier débat apéritif. "Il y a le débat Donald Trump. Tout le monde va se demander: 'Comment va-t-il se conduire ? Que va-t-il dire ?' Eh bien moi, je suis dans le premier débat, qui est le 'débat happy hour', à 17h00, quand on commence à boire. A 21h00, Donald pourrait vous paraître sensé, si vous buvez suffisamment", a-t-il dit sur NBC News. LIENS: USA 2016-Donald Trump met ses rivaux républicains dans l'embarras ID:nL5N10D0OO ENCADRE-Les candidats à la primaire républicaine ID:nL5N0YZ0B4 (Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant