USA 2016-Trump vise l'Arizona et l'Utah pour conforter son avance

le
0
 (Actualisé avec réactions aux attentats de Bruxelles) 
    * Primaires républicaines et démocrates en Arizona et dans 
l'Utah 
    * Caucus démocrates dans l'Idaho 
    * Les attentats de Bruxelles ont éclipsé ce nouveau 
rendez-vous électoral 
 
    par John Whitesides 
    WASHINGTON, 23 mars (Reuters) - En tête de la course à 
l'investiture du Parti républicain pour l'élection 
présidentielle américaine, Donald Trump espère encore conforter 
son avance à l'occasion des primaires qui ont lieu ce mardi en 
Arizona et dans l'Utah. 
    Ces nouveaux rendez-vous électoraux ont été éclipsés par les 
attentats de Bruxelles, qui pourraient influencer les électeurs 
en accentuant leurs inquiétudes liées à la sécurité nationale. 
    Trump du reste a réitéré ses appels à un renforcement des 
contrôles aux frontières et plaidé sur NBC en faveur du 
rétablissement du "waterboarding", ou simulation de noyade, une 
pratique d'interrogatoire que Barack Obama a prohibée à son 
arrivée à la Maison blanche en 2009. 
    "Le 'waterboarding' pourrait être parfait (...) Il faut 
tirer des informations de ces gens", a di le milliardaire 
new-yorkais. 
    Le magnat de l'immobilier a aussi prôné une surveillance 
renforcée. "Qu'on le veuille ou non, il faut gérer les mosquées. 
Ces attaques, elles ne sont pas commises par des Suédois, ça, je 
peux vous le dire", a-t-il dit sur Fox Business Network. 
    Sur son compte Twitter, il a écrit "avoir démontré qu'(il) 
était le plus juste de tous dans la lutte contre le terrorisme. 
Et de loin. Espérons que l'Arizona et l'Utah voteront pour moi 
aujourd'hui". 
    Son principal rival, le sénateur du Texas Ted Cruz, a lui 
aussi réagi aux événements tragiques de Bruxelles en déclarant 
dans un communiqué qu'il fallait renforcer la surveillance dans 
les quartiers à forte présence musulmane. "Nous devons donner 
aux forces de l'ordre les moyens de patrouiller et de sécuriser 
les quartiers musulmans avant qu'ils ne se radicalisent", 
écrit-il. 
     
    58 DÉLÉGUÉS POUR LE VAINQUEUR DE L'ARIZONA 
    Le Parti démocrate organise également des primaires en 
Arizona et dans l'Utah, ainsi que des caucus dans l'Idaho, qui 
devraient permettre à Hillary Clinton d'accumuler encore des 
soutiens, même si elle ne remporte pas toutes les consultations 
face à Bernie Sanders.  
    Les démocrates voteront encore samedi lors de caucus en 
Alaska, à Hawaï et dans l'Etat de Washington.  
    Malgré l'offensive menée contre lui par la direction du 
Parti républicain, qui redoute de le voir investi pour le 
scrutin du 8 novembre, Donald Trump continue d'engranger des 
voix.  
    Vainqueur en Floride, dans l'Illinois et en Caroline du Nord 
il y a une semaine, l'homme d'affaires s'est un peu plus 
rapproché de la barre des 1.237 délégués nécessaires pour être 
nommé candidat, même si sa défaite dans l'Ohio maintient le 
suspense.  
    Selon les calculs de Reuters, Donald Trump peut compter pour 
l'instant sur le soutien de 678 délégués, contre 423 à Ted Cruz, 
et 143 au gouverneur de l'Ohio John Kasich.  
    En Arizona, qui partage une frontière avec le Mexique, le 
message anti-immigrés asséné par le milliardaire rencontre un 
bon écho et Trump est en tête des sondages.  
    Dans l'Utah, Trump est distancé par Cruz.  
    Le vainqueur de la primaire républicaine de l'Arizona 
remportera l'ensemble des délégués en jeu (58). Dans l'Utah, les 
40 délégués seront répartis proportionnellement au nombre de 
voix, sauf si un candidat gagne au moins 50% des suffrages, 
auquel cas tous les délégués lui seront attribués. 
    Côté démocrate, Bernie Sanders vise plusieurs victoires dans 
les six consultations organisées cette semaine, mais les 
délégués seront tous attribués à la proportionnelle des 
suffrages, ce qui devrait permettre à Hillary Clinton de 
continuer à se rapprocher du seuil des 2.383 délégués requis 
pour l'investiture.  
    A ce stade, l'ex-secrétaire d'Etat totalise 1.614 délégués 
contre 856 au sénateur du Vermont.  
     
    VOIR AUSSI 
    GRAPHIQUE  
    http://fingfx.thomsonreuters.com/gfx/rngs/1/675/876/index.html 
    LE POINT sur les primaires  ID:nL8N15G1ZD   
 
 (Jean-Stéphane Brosse et Henri-Pierre André pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant