USA 2016-Trump prépare un discours sur la politique étrangère

le
0
    HOLLYWOOD, Floride/WASHINGTON, 23 avril (Reuters) - Donald 
Trump va prononcer la semaine prochaine à Washington un discours 
consacré à la politique étrangère afin d'asseoir sa stature 
présidentielle et commencer à se projeter vers l'élection de 
novembre prochain, a annoncé vendredi son entourage. 
    La victoire écrasante du magnat de l'immobilier dans son 
fief de New York mardi a augmenté ses chances de remporter d'ici 
la fin des primaires les 1.237 délégués nécessaires pour obtenir 
l'investiture du parti républicain, quand bien même celui-ci 
fait tout pour l'en empêcher. 
    Déterminé à démontrer aux républicains qu'il est déjà tourné 
vers la présidentielle, Donald Trump a épargné ses rivaux, Ted 
Cruz et John Kasich, lors d'une interview qui sera diffusée 
samedi par la chaîne Fox News, pour concentrer ses attaques 
contre la très probable candidate démocrate, Hillary Clinton, 
qu'il a qualifiée de "tordue". 
    L'ex-First Lady est "la pire représentation possible d'une 
femme", a déclaré le milliardaire. "Nous l'appelons 'Hillary la 
tordue' parce que c'est une personne malhonnête. Elle a toujours 
été une personne malhonnête", a-t-il poursuivi. 
    Devant ses partisans réunis à Harrington, dans le Delaware, 
Donald Trump, a ajouté que si Ted Cruz, son principal rival, se 
retirait de la course à l'investiture, il "attaquerait Hillary 
Clinton comme personne ne l'a jamais vu". 
    L'ex-secrétaire d'Etat, qui fait campagne en Pennsylvanie, a 
indiqué vendredi qu'elle ne répondrait pas aux attaques 
personnelles de Donald Trump. 
    Le milliardaire, qui bénéficie désormais du soutien de près 
de la moitié des républicains, selon un sondage Reuters/Ipsos,  
a jusqu'à présent séduit ses électeurs par son franc-parler mais 
il sait que s'il est investi par le Grand Old Party, il lui 
faudra présenter une image plus "présidentielle" pour remporter 
le scrutin du 8 novembre. 
    C'est le but du discours qu'il entend prononcer mercredi 
prochain devant le National Press Club, au lendemain des 
primaires dans le Connecticut, le Delaware, le Maryland, la 
Pennsylvanie et Rhode Island, cinq Etats du nord-est des 
Etats-Unis où les sondages lui prédisent de bons résultats. 
    Donald Trump prévoit de consacrer l'essentiel de son 
intervention à la politique étrangère pour combattre l'idée 
qu'il n'aurait aucune compétence en la matière, a-t-on appris 
auprès de ses conseillers. 
    
 
 (Steve Holland à Hollywood (Floride), Doina Chiacu et Susan 
Cornwell à Washington; Tangi Salaün pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant