USA 2016-Trump invité à rencontrer les représentants républicains

le
0
 (Actualisé avec contexte, citations, détails) 
    WASHINGTON, 6 mai (Reuters) - Le président de la Chambre des 
représentants, Paul Ryan, a invité Donald Trump à rencontrer les 
dirigeants du Parti républicain la semaine prochaine afin de 
trouver les moyens d'unifier le parti en vue de l'élection 
présidentielle du 8 novembre. 
    La rencontre qui est prévue jeudi matin vise à "entamer une 
discussion sur les principes et les idées" qui puissent 
permettre au Parti républicain de "gagner le soutien du peuple 
américain en novembre", précise un communiqué des services de 
Paul Ryan. 
    Ce dernier prévoit également une entrevue séparée avec 
Donald Trump à laquelle participera le président de la 
commission nationale républicaine, Reince Priebus. 
    La discussion devrait également porter sur le style direct 
et provocateur utilisé depuis le début de sa campagne par le 
magnat de l'immobilier, style que les édiles du Parti 
républicain n'approuvent pas. 
    Certains analystes politiques font remarquer que Paul Ryan, 
46 ans, qui était candidat à la vice-présidence sur le ticket de 
Mitt Romney en 2012, pourrait avoir en tête des intérêts 
personnels. 
    Paul Ryan a déclaré jeudi qu'il n'était pas encore prêt à 
soutenir le milliardaire en vue de son investiture pour 
l'élection présidentielle. Sans doute, estiment les 
observateurs, il partage la conviction de Mitt Romney que Trump 
a peu de chance de remporter ce scrutin. 
    Si tel est le cas, son intérêt sera de conserver une 
certaine distance avec l'homme d'affaires dans l'hypothèse où sa 
candidature tournerait au désastre. 
    Une défaite de Donald Trump cette année, analyse Larry 
Sabato, directeur du centre politique de l'Université de 
Virginie, pourrait modifier la donne à l'intérieur du parti et 
se révéler favorable à une candidature de Ryan en 2020. 
    Paul Ryan, qui présidera la convention républicaine en 
juillet à Cleveland, va toutefois devoir se livrer à un numéro 
d'équilibriste. 
    L'un des enjeux sera de trouver un moyen terme permettant 
aux 246 élus républicains de la Chambre des représentants de 
choisir Trump ou de refuser de le soutenir lors de la convention 
sans provoquer une fracture dans les rangs de la majorité. 
     
 
 (Richard Cowan; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant