USA 2016-Trump et Clinton vainqueurs dans l'Arizona

le
0
    * Cruz et Sanders résistent en remportant l'Utah 
    * Les attentats de Bruxelles ont éclipsé ce rendez-vous 
électoral 
 
    par Steve Holland 
    WASHINGTON, 23 mars (Reuters) - En tête de la course à 
l'investiture du Parti républicain pour l'élection 
présidentielle américaine, Donald Trump a nettement remporté 
mardi la primaire de l'Arizona mais Ted Cruz résiste en 
s'imposant dans l'Utah. 
    Ce dernier résultat laisse de l'espoir à la direction 
républicaine qui redoute que le magnat de l'immobilier ne mène 
le Grand Old Party à la ruine lors du scrutin du 8 novembre.  
    Côté démocrate, la favorite Hillary Clinton a facilement 
battu son adversaire Bernie Sanders en Arizona mais le sénateur 
du Vermont s'est largement imposé dans l'Utah et l'Idaho, 
préservant ses chances malgré l'écart déjà creusé par sa rivale. 
    Ces nouveaux rendez-vous électoraux ont été éclipsés par les 
attentats de Bruxelles, qui ont replacé les questions de 
sécurité nationale au coeur du débat.  
    Trump du reste a réitéré ses appels à un renforcement des 
contrôles aux frontières et plaidé sur NBC en faveur du 
rétablissement du "waterboarding", ou simulation de noyade, une 
pratique d'interrogatoire que Barack Obama a prohibée à son 
arrivée à la Maison blanche en 2009. 
    Son principal rival, le sénateur du Texas Ted Cruz, a lui 
aussi réagi en déclarant dans un communiqué qu'il fallait 
renforcer la surveillance dans les quartiers à forte présence 
musulmane. "Nous devons donner aux forces de l'ordre les moyens 
de patrouiller et de sécuriser les quartiers musulmans avant 
qu'ils ne se radicalisent", écrit-il. 
    Hillary Clinton a mis les deux candidats républicains sur le 
même plan, estimant qu'ils n'étaient pas dignes de confiance 
pour mener la lutte contre l'Etat islamique.  
    "L'Amérique doit montrer la voie, pas se recroqueviller", a 
lancé l'ex-secrétaire d'Etat à ses partisans rassemblés à 
Seattle.  
     
    "DES MILLIONS DE VOIX DE PLUS QUE TOUS LES AUTRES" 
    Dans l'Arizona, le message anti-immigrés asséné depuis des 
mois par Donald Trump a permis au milliardaire de remporter 
facilement la primaire face à Ted Cruz et le troisième candidat 
républicain en lice, le gouverneur de l'Ohio John Kasich.  
    D'après l'agence Associated Press, Donald Trump obtient 47% 
des voix contre 24% pour Ted Cruz et 10% pour John Kasich. 
    L'homme d'affaires engrange les 58 délégués en jeu dans cet 
Etat de l'Ouest où prévaut la règle du "winner-takes-all" (le 
candidat arrivé en tête remporte tous les délégués).     
    Dans l'Utah en revanche, Donald Trump semble avoir payé ses 
propos visant l'enfant du pays Mitt Romney, candidat républicain 
en 2012, qui mène campagne contre le milliardaire new-yorkais. 
    Dans cet Etat où les Mormons dominent le vote républicain, 
Donald Trump s'est demandé si Mitt Romney était réellement 
mormon. "Cela rappelle que même si beaucoup de gens adorent ses 
commentaires désinvoltes, ces remarques peuvent aussi avoir un 
revers", note David Yepsen, politologue à la Southern Illinois 
University. 
    Ted Cruz semble même en passe de s'attribuer l'ensemble des 
délégués de cet Etat, au nombre de 40, car il dépasse les 50% 
des suffrages après dépouillement de 60% des bulletins.  
    Après sa victoire dans l'Arizona, Donald Trump a de nouveau 
appelé à l'unité du Parti républicain et mis en garde contre la 
tentation de le priver de l'investiture.  
    "Je crois que ça va être très dur pour eux", a-t-il dit sur 
CNN à l'adresse des dirigeants du GOP. "J'ai des millions de 
voix de plus que tous les autres." 
    Vainqueur en Floride, dans l'Illinois et en Caroline du Nord 
il y a une semaine, l'homme d'affaires se rapproche un peu plus 
de la barre des 1.237 délégués nécessaires pour être nommé 
candidat. Il compte désormais 678 délégués.  
    Chez les démocrates, Hillary Clinton s'impose avec 58% des 
voix dans l'Arizona tandis que Bernie Sanders rafle l'Utah avec 
78% des suffrages et l'Idaho avec 76%, selon des résultats 
encore partiels.  
    Bernie Sanders vise d'autres victoires samedi lors de caucus 
en Alaska, à Hawaï et dans l'Etat de Washington, mais les 
délégués seront tous attribués à la proportionnelle des 
suffrages, ce qui devrait permettre à Hillary Clinton de 
continuer à se rapprocher du seuil des 2.383 délégués requis 
pour l'investiture.  
    A ce stade, l'ex-secrétaire d'Etat totalise 1.614 délégués 
contre 856 au sénateur du Vermont.  
     
    VOIR AUSSI 
    GRAPHIQUE  
    http://fingfx.thomsonreuters.com/gfx/rngs/1/675/876/index.html 
    LE POINT sur les primaires  ID:nL8N15G1ZD   
 
 (Henri-Pierre André et Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant