USA 2016-Trump demande une enquête sur la fondation Clinton

le
0
    par Steve Holland 
    AKRON, Ohio, 23 août (Reuters) - Donald Trump a appelé lundi 
le département de la Justice à nommer un procureur spécial pour 
établir si les donateurs de la fondation Clinton avaient reçu un 
traitement de faveur du département d'Etat quand il était dirigé 
par sa rivale démocrate Hillary Clinton. 
    Le candidat républicain à la Maison blanche, en baisse dans 
les sondages, s'exprimait lors d'un meeting à Akron, dans 
l'Ohio. Il a accusé l'ancien président Bill Clinton et son 
épouse d'avoir transformé leur fondation caritative en système 
où l'on "paie pour jouer", où les riches donateurs, américains 
ou non, ont obtenu des faveurs du département d'Etat quand 
Hillary Clinton était à sa tête entre 2009 et 2013. 
    "Le département de la Justice doit nommer un procureur 
spécial parce qu'il s'est avéré être, malheureusement, un 
instrument politique de la Maison blanche", a déclaré Trump. 
"Personne n'a jamais rien vu de tel auparavant." 
    Lundi également, le groupe conservateur Judicial Watch a 
publié 725 pages de documents du département d'Etat, dont 
certains, a-t-il dit, sont des exemples du traitement 
préférentiel accordé aux donateurs à la demande de l'ancien 
directeur de la fondation Clinton, Douglas Band. 
    L'équipe de campagne de la candidate démocrate a répondu en 
disant que la fondation avait déjà présenté "les mesures sans 
précédent que la fondation prendra si Hillary Clinton devient 
présidente". En particulier, la fondation a fait savoir qu'elle 
n'accepterait plus les dons étrangers si Hillary Clinton est 
élue le 8 novembre. 
    Le président de l'équipe de campagne d'Hillary Clinton, John 
Podesta, a également demandé à Donald Trump de clarifier pour 
ses électeurs le "réseau complexe" de ses entreprises qui sont 
endettées auprès de grandes banques et notamment auprès de la 
Bank of China, après un article du New York Times sur ce sujet. 
    "Donald Trump doit arrêter immédiatement de se cacher 
derrière des fausses excuses et publier sa déclaration de 
revenus et révéler immédiatement l'importance précise de ses 
affaires", a déclaré John Podesta. 
    Tout en continuant d'attaquer Hillary Clinton, Donald Trump 
a aussi présenté certains éléments de son programme, comme les 
républicains le lui demandent depuis plusieurs mois.  
    Mais, signe que son équipe de campagne remaniée la semaine 
dernière n'est pas encore tout à fait au point pour 
l'organisation de ses déplacements, le milliardaire a annulé un 
meeting prévu cette semaine à Las Vegas et reporté son discours 
sur l'immigration prévu à Denver.   
 
 (Avec Mohammad Zargham et Ginger Gibson; Danielle Rouquié pour 
le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant