USA 2016-Sanders espère retarder l'échéance en Virginie occidentale

le
0
    NEW YORK, 10 mai (Reuters) - Bernie Sanders espère ralentir 
une nouvelle fois la marche d'Hillary Clinton vers l'investiture 
annoncée mardi lors de la primaire démocrate en Virginie 
occidentale, une préoccupation que n'a plus Donald Trump une 
semaine après le retrait de ses derniers rivaux républicains en 
vue de la présidentielle de novembre. 
    Avec ses 29 délégués, sur un total de 2.383 requis pour 
obtenir l'investiture, la Virginie occidentale ne bouleversera 
pas la course à la Maison blanche dans le camp démocrate mais 
une victoire de Bernie Sanders, donné légèrement en tête dans 
les sondages, ne pourra que l'encourager à rester en lice. 
    Le sénateur du Vermont a annoncé qu'il ne se retirerait pas 
avant la fin des primaires et, en particulier, celles du 7 juin 
lors desquelles près de 700 grands électeurs seront désignés, 
dont 475 dans la seule Californie, où le favori des jeunes 
démocrates concentre désormais ses efforts de campagne. 
    L'investiture d'Hillary Clinton lors de la convention de 
Philadelphie, en juillet, ne fait cependant plus guère de doute, 
puisqu'elle totalise déjà 2.202 délégués, contre 1.400 pour 
Bernie Sanders, et que les primaires démocrates se déroulent 
intégralement à la proportionnelle. 
    Mais la résistance inattendue du candidat septuagénaire, 
ancré très à gauche, encore illustrée par la défaite de 
l'ex-secrétaire d'Etat dans l'Indiana la semaine dernière, 
devient d'autant plus embarrassante pour cette dernière que 
Donald Trump a raillé ces derniers jours son "incapacité à 
conclure". 
    Hillary Clinton a répété qu'elle ne répondrait pas aux 
"insultes personnelles" du milliardaire new-yorkais mais 
celui-ci n'est pas le seul à mettre en doute sa légitimité, 
puisque Bernie Sanders lui-même rappelle régulièrement à ses 
partisans que la plupart des sondages indiquent qu'il 
l'emporterait face à Donald Trump avec un écart plus confortable 
que l'ex-First Lady. 
    Côté républicain, bien que l'homme d'affaires soit désormais 
seul en lice après le retrait de Ted Cruz et John Kasich, les 
électeurs pourront encore donner mardi leurs voix à ses rivaux, 
dont les noms figurent sur les bulletins de vote en Virginie 
occidentale et dans le Nebraska. 
     
 
 (Jonathan Allen; Tangi Salaün pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant