USA 2016-Romney appelle les républicains à se détourner de Trump

le
0
 (actualisé avec déclarations de Trump) 
    DETROIT, 3 mars (Reuters) - Mitt Romney a accusé jeudi 
Donald Trump d'être un "imposteur" et a appelé les électeurs du 
parti républicain à ne pas faire le "choix imprudent" de 
soutenir le milliardaire dans la course à l'investiture pour 
l'élection présidentielle américaine. 
    Dans un discours attendu, le candidat républicain battu en 
2012 par Barack Obama a lancé une attaque très sévère contre le 
magnat de l'immobilier qui fait la course en tête dans son camp 
et inquiète de plus en plus la direction du Grand Old Party 
après son succès lors du Super Tuesday, mardi. 
    "Laissez-moi vous dire les choses franchement, si nous, les 
républicains, choisissons Donald Trump comme notre candidat, les 
perspectives pour un avenir sûr et prospère seront grandement 
diminuées", a déclaré Romney lors d'un discours à l'Université 
d'Utah à Salt Lake City. 
    "Si nous faisons les bons choix, l'avenir de l'Amérique sera 
meilleur que son passé et meilleur que notre présent", a-t-il 
affirmé. "A l'inverse, si nous faisons un choix imprudent, 
l'horizon radieux que je viens de décrire n'apparaîtra jamais". 
    "Ce que je sais, c'est que Donald Trump est imposteur", 
a-t-il ajouté. 
    Il a également fustigé l'attitude de Donald Trump qui a 
refusé de renier le soutien que lui a apporté un ancien 
dirigeant du groupe suprémaciste blanc Ku Klux Klan. 
    Mitt Romney n'a pas précisé lequel des candidats encore en 
lice avait son soutien mais il a demandé aux électeurs de 
soutenir Marco Rubio lors de la primaire en Floride et John 
Kasich lors celle de l'Ohio. 
    Cette prise de position intervient alors que la hiérarchie 
du GOP se trouve en plein désarroi face à un Donald Trump 
qu'elle ne parvient pas à contrôler et qui enfreint toutes le 
règles habituelles d'une campagne électorale. 
    Le sénateur John McCain, battu par Obama en 2008, a exprimé 
cette inquiétude grandissante des dirigeants de son parti en 
déclarant qu'il partageait l'analyse de Romney sur la 
candidature de Donald Trump. 
    Il a estimé que le milliardaire faisait "des déclarations 
dangereuses sur des questions de sécurité nationale" des 
Etats-Unis. 
    Dans le Maine, qui organisera sa primaire samedi, Donald 
Trump, a balayé les critiques de Mitt Romney, rappelant l'échec 
de ce dernier à l'élection présidentielle de 2012. 
    "Mitt est un candidat qui a échoué. Il a échoué. Il a 
lamentablement échoué. Il a salement échoué", a déclaré Donald 
Trump devant ses partisans. 
    La prise de position de l'ancien gouverneur du 
Massachussetts a provoqué une avalanache de réaction sur les 
réseaux sociaux, sur Twitter notamment, où "Mitt Romney" est 
devenu très rapidement le des sujet le plus évoqué par les 
utilisateurs résidant aux Etats-Unis. 
    Dans le camp démocrate, certains se réjouissaient également 
jeudi des propos de Mitt Romney, à l'image de David Axelrod, 
l'un des artisans de la campagne de Barack Obama en 2008 qui a 
qualifié le discours de Romney de moment décisif lui rappelant 
la décision du Parti républicain de ne pas soutenir Barry 
Goldwater en 1964. 
 
 (Timothy Ahman; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant