USA 2016-Premier grand meeting de campagne pour Hillary Clinton

le , mis à jour à 08:34
0

NEW YORK, 13 juin (Reuters) - Hillary Clinton, candidate à l'investiture démocrate, organise samedi à Roosevelt Island son premier grand meeting de campagne avec l'intention de se poser en championne de la défense des Américains moyens et l'ambition d'expliquer pourquoi elle souhaite devenir la première femme à diriger les Etats-Unis. Devant plusieurs milliers de sympathisants, l'ancienne secrétaire d'Etat devrait également aborder la question du droit des femmes et évoquer l'enfance difficile de sa mère. Elle profitera de l'occasion pour définir les contours de son programme sur différentes questions économiques et sur une éventuelle réforme de Wall Street, un sujet sur lequel l'attendent ses adversaires libéraux à l'investiture dans le camp démocrate. Ce meeting en plein air marque une accélération dans la campagne de l'ex-Première Dame qui, pour l'instant, a surtout participé à des réunions en petit comité, avec des participants sélectionnés, notamment dans les Etats qui seront les premiers appelés à voter lors des primaires tels que l'Iowa. Sa stratégie est de s'adresser désormais à un public pour large et de faire mentir les critiques qui soutiennent qu'elle est avant tout une représentante de l'élite politique connaissant mal le quotidien des électeurs. Son message devrait se concentrer sur l'idée simple que les efforts accomplis par les Américains moyens pour aider les Etats-Unis à traverser la période de récession doivent être récompensés maintenant que l'économie repart. "Les gens vont se rendre compte du programme progressiste qu'elle souhaite pour l'Amérique", a commenté Jennifer Palmieri, en charge de la communication de campagne d'Hillary Clinton, dans un entretien à Politico. La candidate démocrate doit se construire un personnage différent de celui d'animal politique ayant passé de longues années dans les allées du pouvoir à Washington. Pour humaniser son personnage, Hillary Clinton entend évoquer la question des leçons de vie que lui a transmises sa mère Dorothy Rodham qui fut abandonnée lorsqu'elle était enfant mais a grandi sans nourrir de ressentiment. Sur les questions économiques, elle devrait prendre une position plus progressiste afin de se démarquer de ses rivaux, le sénateur Bernie Sanders et l'ancien gouverneur du Maryland Martin O'Malley. Même si Hillary Clinton apparaît comme favorite dans les intentions de vote, Sanders a paru gagner du terrain dans l'Iowa. Il a notamment appelé l'ancienne secrétaire d'Etat à exprimer clairement sa position sur la question du partenariat transpacifique. Ce sujet divise actuellement le parti démocrate et plusieurs parlementaires ont refusé vendredi de voter une loi accordant à Barack Obama des pouvoirs accrus pour conclure un accord de libre-échange avec onze pays riverains du Pacifique (TPP). ID:nL5N0YZ00X (Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant