USA 2016-Meeting de Trump annulé pour des raisons de sécurité

le
0
 (Actualisé avec déclarations de protestataires) 
    par Emily Flitter et Fiona Ortiz 
    CHICAGO, 12 mars (Reuters) - Donald Trump a annulé un 
meeting prévu vendredi à Chicago après que le rassemblement a 
semblé échapper à tout contrôle à la suite de l'irruption de 
nombreux protestataires opposés à la candidature à l'élection 
présidentielle américaine du magnat immobilier, qui a multiplié 
des propos polémiques sur des sujets sensibles tels que l'islam 
et les immigration. 
    Un membre de l'équipe de campagne Donald Trump, qui fait la 
course en tête dans la primaire républicaine en vue du scrutin 
du 8 novembre, est monté sur scène environ une demi-heure après 
le début programmé de la réunion pour venir dire que cette 
dernière était reportée pour des raisons de sécurité. 
    A la suite de cette annonce, une partie de la foule a 
commencé à chanter et à applaudir. Des échauffourées ont alors 
éclaté au moment où des panneaux de partisans de Donald Trump 
étaient arrachés de leurs mains, ce qui a conduit la police à 
intervenir pour séparer les deux camps. 
    Des cris scandant : "Nous nous sommes débarrassés Trump ! 
Nous nous sommes débarrassés de Trump" ont alors retenti au sein 
du bâtiment de l'université de l'Illinois où le meeting était 
organisé. 
    Des partisans du milliardaire ont rétorqué : "Nous voulons 
Trump ! Nous voulons Trump !" 
    En dehors du bâtiment, la foule a crié : "On l'a arrêté" dès 
que la nouvelle de l'annulation du meeting leur est parvenue. 
    L'équipe de campagne de Donald Trump a précisé que le 
milliardaire avait décidé d'annuler la réunion après s'être 
entretenu avec les forces de l'ordre peu après son arrivée à 
Chicago. 
    Des activistes ont passé la semaine précédant le meeting de 
Chicago de Donald Trump à préparer les manières de le perturber. 
    L'un des organisateurs, Nathaniel Lewis, un étudiant de 25 
ans à l'université de l'Illinois, s'est dit stupéfait de la 
réussite de leur plan. 
    "Je suis heureux, je suis apaisé parce que nous avons agi 
comme un collectif. Nous n'aurions jamais imaginé que cela 
allait se passer comme cela, cela montre la force de l'unité", 
a-t-il dit à Reuters. 
    L'équipe de campagne de Donald Trump a déclaré que la 
réunion de campagne serait tenue un autre jour, sans en préciser 
la date. 
    Les meetings de Donald Trump sont généralement agités, 
l'homme d'affaires s'interrompant souvent pour réprimander des 
protestataires, demandant au service d'ordre de les évacuer. 
    Lors d'un meeting organisé le mois dernier dans l'Etat du 
Nevada, Donald Trump a dit au sujet d'un protestataire : 
"J'aimerais lui mettre mon poing dans la figure". 
    Interrogé sur l'arrestation d'une homme blanc de 78 ans, 
accusé d'avoir frappé au visage un protestataire noir lors d'un 
de ses meetings, Donald Trump a déclaré, lors d'un débat 
télévisé entre candidats à la primaire républicaine organisé par 
CNN, qu'il ne tolèrait pas la violence tout en disant que 
certains manifestants étaient de "mauvais bougres". 
 ID:nL5N16J0AH  
 
 (Benoît Van Overstraeten pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant