USA 2016-Marco Rubio remporte la primaire de Porto Rico

le
0
 (actualisé avec nombre de délégués, précisions) 
    WASHINGTON, 7 mars (Reuters) - Le candidat à l'investiture 
du Parti républicain pour la présidentielle américaine de 
novembre Marco Rubio a remporté dimanche la primaire du 
territoire de Porto Rico.  
    Il s'agit du deuxième succès engrangé par le jeune sénateur 
de Floride dans la course à l'investiture, après sa victoire 
dans l'Etat du Minnesota lors du "Super Tuesday" mardi dernier.  
    Pour obtenir l'investiture du parti lors de la convention 
qui se tiendra à Cleveland au mois de juillet, 1.237 délégués 
seront nécessaires. Pour l'heure, le milliardaire Donald Trump 
est en tête avec 374 acquis à sa cause, suivi du sénateur du 
Texas Ted Cruz, qui peut compter sur 300 délégués.  
    Les 23 remportés par Marco Rubio à Porto Rico porte son 
total à 123 délégués. Loin derrière vient le gouverneur de 
l'Ohio, John Kasich, qui peut compter sur 35 délégués. 
    Pour certains membres de l'establishment républicain qui 
voient d'un mauvais oeil Donald Trump et ses propositions 
radicales, la meilleure façon de barrer la route à celui-ci 
serait une victoire de Marco Rubio dans son Etat de Floride, et 
une victoire de John Kasich dans l'Ohio. La Floride "pèse" 99 
délégués et l'Ohio 66, et dans ces deux Etats, l'intégralité des 
délégués revient au candidat arrivé en tête. 
    Si Cruz, Rubio et Kasich réussissent, collectivement, à 
empêcher Donald Trump d'atteindre la barre des 1.237 délégués, 
ils pourraient contraindre les participants à la convention à 
des tractations pour s'accorder sur le nom d'un autre candidat. 
    Même si Ted Cruz arrive deuxième en nombre de délégués, il 
pourrait avoir du mal à revendiquer l'investiture lors de la 
convention, ses prises de position très conservatrices en 
effrayant certains. 
    Ainsi, l'ex-sénateur du Mississippi Trent Lott confie qu'il 
lui serait difficile de soutenir une investiture de Cruz. "Il 
faudrait pour cela qu'il change considérablement et sa stratégie 
et son comportement". 
    Ted Cruz est à couteaux tirés avec la direction du parti, y 
compris avec le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch 
McConnell, et il a souvent accusé les autres républicains de 
renoncer à leurs principes conservateurs. 
 
 (Megan Cassella; Jean-Stéphane Brosse et Eric Faye pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant