USA 2016-Le débat Clinton-Trump devrait battre des records d'audience

le
0
    par Jill Serjeant 
    NEW YORK, 25 septembre (Reuters) - Le premier débat télévisé 
en vue de l'élection présidentielle américaine du 8 novembre 
devrait battre des records d'audience, certains commentateurs 
prédisant même qu'une centaine de millions d'Américains 
pourraient se retrouver devant le petit écran, soit l'équivalent 
d'une finale du Super Bowl.  
    Le face-à-face entre la démocrate Hillary Clinton et le 
républicain Donald Trump lundi soir à la Hofstra University, en 
banlieue de New York, sera retransmis pendant une heure et 
demie, sans pause publicitaire, par de nombreux réseaux 
hertziens et câblés.  
    Le record d'audience pour un débat de campagne 
présidentielle aux Etats-Unis remonte, selon la société 
spécialisée Nielsen, à un duel de 1980 entre Jimmy Carter et 
Ronald Reagan qui avait attiré 80 millions de téléspectateurs. 
    Mais les experts de la politique et des médias s'attendent à 
un nouveau record en raison du caractère extraordinaire de la 
campagne 2016, qui oppose Trump, milliardaire et ancienne star 
de la téléréalité multipliant les provocations, à Clinton, 
ex-secrétaire d'Etat et première femme à briguer la Maison 
blanche. 
    "Je parie sur une audience de 100 millions, peut-être plus", 
déclare Paul Levinson, professeur à l'Université Fordham de New 
York et auteur de "McLuhan in an Age of Social Media".  
    "Le Super Bowl montre que lorsqu'un événement sort vraiment 
de l'ordinaire, qu'il peut susciter l'intérêt des gens, on veut 
le voir sur un grand écran. La télévision a cette puissance et 
cette portée énormes", ajoute-t-il. 
    La finale annuelle de la National Football League, la ligue 
de football américain, est l'événement le plus regardé à la 
télévision aux Etats-Unis, le match de 2015 détenant le record 
avec 115 millions de téléspectateurs, sur une population totale 
de près de 320 millions d'habitants. 
     
    LE SENTIMENT DU DANGER 
    Selon Nielsen, le record d'audience d'un événément non 
sportif aux Etats-Unis appartient au dernier épisode de la série 
M*A*S*H diffusé en 1983 auquel 105 millions de téléspectateurs 
avaient assisté. Cette année, la cérémonie des Oscars a été vue 
par 34 millions de téléspectateurs.  
    Si les spécialistes s'attendent à un record lundi, c'est 
notamment parce que le premier débat télévisé de la campagne des 
primaires républicaines a déjà attiré 24 millions de 
téléspectateurs en août 2015, une audience inégalée pour ce type 
d'émission que les commentateurs ont expliquée par la présence 
de Donald Trump.  
    Alan Schroeder, auteur d'un livre sur les débats 
présidentiels, juge possible lui aussi une audience à 100 
millions, en raison du caractère imprévisible du magnat de 
l'immobilier.  
    "Normalement, on voit les candidats dans des cadres très 
chorégraphiés et des situations qu'ils contrôlent totalement. 
(Pendant les débats), ce n'est plus le cas, c'est ce qui attire 
les spectateurs, le sentiment du danger, ne pas savoir ce qui va 
se passer", observe-t-il. 
    Ce professeur de journalisme à la Northeastern University de 
Boston compare ce premier débat Trump-Clinton à celui qui opposa 
en 2008 la républicaine Sarah Palin au démocrate Joe Biden, les 
colistiers de John McCain et Barack Obama, et qui reste, avec 
69,9 millions de téléspectateurs, le deuxième débat de campagne 
le plus regardé de l'histoire américaine.   
    "Palin était une personnalité télévisuelle très forte et 
provoquait le même sentiment de danger", dit Alan Schroeder. 
 
 (Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant