USA 2016-Jim Gilmore se retire de la course républicaine

le
0
    12 février (Reuters) - L'ancien gouverneur de Virginie Jim 
Gilmore a annoncé vendredi son retrait de la course à 
l'investiture républicaine pour l'élection présidentielle 
américaine du 8 novembre, ramenant à six le nombre de candidats 
qui furent un temps 17. 
    Agé de 66 ans, il était entré en lice en juillet mais a fait 
relativement peu de meetings par rapport à ses concurrents et sa 
campagne n'a jamais réellement décollé. 
    Lors des deux premières étapes de la primaire républicaine, 
l'Iowa et le New Hampshire, Jim Gilmore, qui a fait état de sa 
décision de retirer de la course via Facebook, a remporté moins 
de 1%. 
    Mercredi, le gouverneur du New Jersey Chris Christie et 
l'ancienne directrice générale d'Hewlett-Packard  HPQ.N  Carly 
Fiorina avaient également annoncé leur retrait de la course à 
l'investiture républicaine à la suite de résultats décevants 
obtenus dans le New Hampshire.  ID:nL8N15P50R  
    Le milliardaire Donald Trump l'a largement emporté dans cet 
Etat du nord-est des Etats-Unis et, selon la moyenne faite par 
Real Clear Politics des sondages d'opinion, il est en tête dans 
les intentions de vote en Caroline du Sud, prochaine étape de la 
primaire républicaine le 20 février, disposant d'une avance à 
deux chiffres sur le sénateur du Texas Ted Cruz. 
    Jim Gilmore, qui avait été également brièvement concouru à 
la primaire républicaine de 2008, a accompli un mandat de 
gouverneur de Virginie, de 1998 à 2002, et il a été le président 
du Comité national républicain en 2001. 
    Après le retrait de Jim Gilmore restent en lice, outre 
Donald Trump et Ted Cruz, le gouverneur d'Ohio John Kasich, le 
gouverneur de Floride Mario Rubio, l'ancien gouverneur de ce 
même Etat Jeb Bush et le neurochirurgien Ben Carson. 
 
 (Eric Beech, Benoît Van Overstraeten pour le service français) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant