USA 2016-Biden dit ne pas être en position de se dévouer à une candidature

le
0

NEW YORK, 11 septembre (Reuters) - Le vice-président des Etats-Unis Joe Biden, lors d'un entretien chargé d'émotions jeudi avec le comédien Stephen Colbert, a dit qu'il n'était pas dans une position lui permettant de dire qu'il était prêt à se devouer corps et âme à une nouvelle candidature à la présidence américaine. Toute personne voulant se lancer dans la course à la Maison blanche doit être en mesure d'assurer aux Américains d'y consacrer tout son coeur, son âme, son énergie et sa passion, a-t-il estimé lors du "Late Show" diffusé sur la chaîne CBS. "Je mentirais en disant que je suis dans cette position", a poursuivi Joe Biden, qui vient de perdre son fils Beau. "Personne, à mon avis, n'a le droit de se porter candidat à cette charge si il ou elle ne prévoit pas de se donner à 110%." Stephen Colbert, qui a lui-même connu un drame personnel lorsque, enfant, il a perdu son père et deux de ses frères dans un accident d'avion, a exhorté le vice-président à se porter candidat à la présidence. "Je pense que votre expérience et l'exemple de votre souffrance et de votre sens de service manqueraient cruellement dans cette course", a dit le comédien. Des sondages plutôt favorables ont conduit Joe Biden, qui avait brigué, sans succès, l'investiture démocrate à la présidentielle en 1988 et en 2008, à envisager la possibilité d'une troisième tentative. Cela mettrait encore un peu plus la pression sur Hillary Clinton, la favorite pour l'investiture 2016, mais dont la position est fragilisée par la controverse entourant l'utilisation d'une messagerie privée lorsqu'elle était secrétaire d'Etat. La mort de Beau Biden, qui avait encouragé son père à entrer dans la course, a cependant ébranlé l'envie de Joe Biden de se porter candidat. Il a évoqué un récent voyage à Denver pour aller à la rencontre de familles militaires au cours duquel il a fondu en larmes quand quelqu'un lui a dit qu'il avait combattu aux côtés de son fils en Irak. "Tout à coup, je n'y étais plus", a déclaré Joe Biden, laissant entendre que cela ne pouvait être l'état d'esprit d'un candidat à la présidentielle. (Jeff Mason, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant