US Open : Venus Williams va-t-elle jouer le jeu contre sa soeur ?

le
0
US Open : Venus Williams va-t-elle jouer le jeu contre sa soeur ?
US Open : Venus Williams va-t-elle jouer le jeu contre sa soeur ?

Cette nuit, Venus Williams peut empêcher sa soeur Serena de poursuivre sa route vers le Grand Chelem, ce qu'aucune joueuse depuis Steffi Graff en 1988 n'a réussi. De quoi se demander si l'aînée des soeurs jouera le match à fond.

Si les Français ont hâte de suivre les performances de Jo-Wilfried Tsonga et Kristina Mladenovic ce mardi en quarts de finale de l’US Open, les Américains, quant à eux, n’auront d’yeux que pour un seul match : celui opposant les sœurs Williams lors de la night session sur le monumental Arthur Ashe Stadium. Les deux sœurs se retrouvent pour la 27eme fois de leur carrière (la première a eu lieu en...janvier 1998 !, 15-11 pour Serena dans les confrontations, ndlr). Mais cette opposition sera très spéciale : Venus peut en effet empêcher sa sœur de se qualifier pour les demi-finales et ainsi poursuivre sa route vers un Grand Chelem historique, puisque personne n’a réussi à le faire depuis Steffi Graff en 1988. L’aînée des deux sœurs (35 ans contre 33 ans) va-t-elle donc jouer le jeu mardi soir ? Elle préfère brouiller les pistes « Personne ne veut être celui qui gâche la fête. Je pense que les gens aiment voir l’histoire s’écrire devant eux. Mais en même temps, vous êtes concentré sur le fait de gagner votre match, même si les circonstances sont bien plus importantes que vous », expliquait Venus en conférence de presse dimanche soir après sa qualification pour les quarts.

Déjà un précédent en 2003

Les deux sœurs sont largement habituées à se rencontrer lors de matchs très importants. Elles se sont ainsi affrontées huit fois en finale de Grand Chelem (6-2 pour Serena). A l’Open d’Australie en 2003, Venus n’était pas parvenue à empêcher sa soeur de réussir le « Serena Slam » (remporter les quatre Grands Chelem à cheval sur deux années, ndlr), mais elle s’était bien battue, s’inclinant en trois sets (7-6, 3-6, 6-4). Nul doute que Venus (46 titres au compteur, contre 69 pour sa sœur) va donc tout donner ce mardi, d’autant qu’elle se voit bien gagner le tournoi. « Bien sûr que je peux gagner l’US Open. J’aimerais beaucoup, mais c’est plus facile à dire qu’à faire. Mais le prochain tour, c’est le quart de finale, et c’est sûr ça que je suis concentrée, pas vraiment la victoire finale », poursuit-elle.

Venus connait Serena mieux que personne

De son côté, Serena avoue que quitte à perdre, elle aimerait autant que cela soit contre sa sœur. « En général, je n’aime pas perdre, mais je préférerais que ce soit contre elle. Je ne me rappelle pas beaucoup des matchs contre elle, je n’aime pas m’en souvenir. Avec ma sœur, cela a été une longue rivalité, ça veut dire beaucoup. Nous avons fait beaucoup pour notre sport. Espérons que cela dure aussi longtemps que nous pouvons jouer. C’est une joueuse qui sait comment me battre, plus que n’importe qui ». « Nos confrontations ont aidé notre sport à grandir, car c’est assez inhabituel et intriguant pour tout le monde, reprend Venus. Depuis toujours, nous rêvions d’aller sur un grand court où quelqu’un nommé Williams gagnera. » Ce qui sera encore le cas ce mardi.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant