US Open: un carré difficilement accessible pour les Français

le
0
LE PARCOURS DE JO-WILFRIED TSONGA À L'US OPEN S'ANNONCE COMPLIQUÉ
LE PARCOURS DE JO-WILFRIED TSONGA À L'US OPEN S'ANNONCE COMPLIQUÉ

par Eric Salliot

PARIS (Reuters) - Quatrième levée du Grand Chelem, l'US Open, qui débute lundi sur le ciment surchauffé de Flushing Meadows, est celle qui réussit le moins aux joueurs français.

Depuis l'accession en demi-finale en 1999 de Cédric Pioline, pas un Tricolore ne s'est montré capable de remporter cinq matches consécutifs à New York.

Certes, ces deux dernières années, il y a du mieux avec deux quarts signés par Gaël Monfils, en 2010, et Jo-Wilfried Tsonga, l'an passé.

Mais il n'en demeure pas moins que le carré magique, Roger Federer, Novak Djokovic, Rafael Nadal - qui sera absent cette année - et Andy Murray, ne laisse souvent que des miettes à ses rivaux à l'exception de Juan Martin del Potro en 2009.

Surclassé l'an passé par Roger Federer pour son premier quart de finale à New York, Jo-Wilfried Tsonga, tête de série n°5, constitue un gage de régularité mais son parcours ne s'annonce pas de tout repos.

Après un qualifié en hors d'oeuvre, s'il franchit l'obstacle croate Marin Cilic (n°12) en huitième de finale, il pourrait alors enchaîner avec l'Ecossais Andy Murray, dont l'or olympique a dû changer l'état d'esprit.

Finalement, Richard Gasquet (n°13) a peut-être été plus chanceux au tirage car il a été versé dans la partie de tableau de David Ferrer (n°4).

Mais pour arriver à une confrontation face à l'Espagnol, il lui faudra franchir quelques obstacles comme Albert Montanes puis Tommy Haas, menaçant dès le troisième tour.

Forfait à Cincinnati en raison d'une blessure au bras, Gilles Simon (n°16) vivra au jour le jour. Dominer l'Américain Michael Russell lui permettrait d'envisager l'avenir avec plus de sérénité mais il faudra être conquérant en 16e de finale face à l'Américain Mardy Fish (n°23).

BARTOLI VEUT VAINCRE LA MALÉDICTION NEW-YORKAISE

Têtes de série "mineures", Julien Benneteau (n°31) et Jérémy Chardy (n°32) auront deux tours à leur portée avant d'être contraint à l'exploit, respectivement face à Novak Djokovic (n°2) et... Tsonga.

Deux Bleus ont hérité d'une tête de série au premier tour: Janko Tipsarevic (n°8) pour Guillaume Rufin, bénéficiaire d'une wild-card, et Philipp Kohlschreiber (n°19) pour Michaël Llodra, qui vient de quitter le Top 100.

Pour son premier US Open depuis deux ans, Paul-Henri Mathieu affrontera le Russe Igor Andreev. En panne de résultats cet été, Nicolas Mahut et Benoît Paire seront en danger face à l'Allemand Philipp Petzschner et au Bulgare Grigor Dimitrov.

Dans le tableau féminin, Marion Bartoli voudra mettre fin à sa malédiction new-yorkaise. Des quatre tournois du Grand Chelem, l'US Open est le seul où elle n'a jamais pu atteindre les quarts de finale.

Très irrégulière cet été, la numéro un française a été désignée tête de série n°11. En conséquence, elle peut s'attendre à un troisième tour compliqué face à la Russe Anastasia Pavlyuchenkova, n°17.

Les six autres Françaises engagées n'ont pas été servies par le sort.

Virginie Razzano et Mathilde Johansson ont hérité d'une tête de série: la Chinoise Zheng Jie (n°28) et l'Américaine Varvara Lepchenko (n°31). Si elle se débarrasse de la wild-card américaine Nicole Gibbs, Alizé Cornet a un probable rendez-vous avec la Tchèque Petra Kvitova (n°5).

Kristina Mladenovic, Pauline Parmentier, Stéphanie Forretz tenteront également de tirer leur épingle du jeu.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant