US Open : Tsonga peut-il vaincre Djokovic ?

le
0
Jo-Wilfried Tsonga a souvent vu son parcours arrêté par Novak Djokovic. Ici en finale de Shanghai en octobre 2015. AFP PHOTO / JOHANNES EISELE
Jo-Wilfried Tsonga a souvent vu son parcours arrêté par Novak Djokovic. Ici en finale de Shanghai en octobre 2015. AFP PHOTO / JOHANNES EISELE

Le Français joue cette nuit une place pour une demi-finale contre le favori et tenant du titre, Novak Djokovic. Il lui faudra créer l’exploit pour atteindre le dernier carré et prétendre à une victoire en Grand Chelem.

C’est l’un des chocs de l’US Open. Jo-Wilfried Tsonga, onzième mondial, défie mardi Novak Djokovic, en quart de finale du Grand Chelem new-yorkais.

Le Français n’a sûrement pas oublié que « Djoko » l’a privé d’une victoire à l’Open d’Australie en 2008. Après avoir empoché le premier set 6/4, il n’a jamais été aussi proche d’être le deuxième Français depuis Yannick Noah en 1983 à remporter un Grand Chelem. En 2012, il avait eu du mal à digérer les quatre balles de match manquées face à Djokovic en quart de finale de Roland-Garros. A 31 ans, Jo-Wilfried Tsonga a l’expérience des matchs importants. Il disputera cette nuit son quatorzième quart de finale en Grand Chelem, le deuxième consécutif à l’US Open, le seul des quatre tournois majeurs où il n’a pas encore atteint le dernier carré.

Tsonga devra saisir sa chance face à un Novak Djokovic en manque de rythme. Diminué par une blessure persistante au poignet gauche, il a raté son été et n’a pas fait une entrée en matière fracassante à New York. Pour la première fois depuis 2010, le Serbe a perdu un set au premier tour d’un Grand Chelem face à Jerzy Janowicz.

Djokovic logique favori Ce choc a un parfum de classique. Novak Djokovic et Jo-Wilfried Tsonga se sont déjà affrontés à vingt et une reprises dans leur carrière. Le Manceau est le joueur français à avoir disputé le plus de rencontres face au Serbe. Aucun des trois autres « mousquetaires », Richard Gasquet, Gaël Monfils et Gilles Simon, ne peut en dire autant. Ils ont re...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant