US Open: Rafael Nadal et les soeurs Williams sans problème

le
0
RAFAEL NADAL ET LES SOEURS WILLIAMS BRILLENT AU 1ER TOUR DE L'US OPEN
RAFAEL NADAL ET LES SOEURS WILLIAMS BRILLENT AU 1ER TOUR DE L'US OPEN

par Julian Linden

NEW YORK (Reuters) - Le premier tour de l'US Open de tennis a été marqué lundi par l'aisance de Rafael Nadal, chez les hommes, et de Serena et Venus Williams, chez les femmes, qui ont tous donné des leçons de domination à des adversaires dépassés.

La première journée du tournoi s'est achevée par une forte pluie, qui a repoussé au lendemain le premier match du Suisse Roger Federer, ancien numéro 1 mondial, face au Slovène Grega Zemlja.

Rafael Nadal, tête de série numéro 2 après avoir été absent en 2012 de l'US Open, a montré sa volonté de rattraper le temps perdu en battant 6-4 6-2 6-2 l'Américain Ryan Harrison, devant le public du stade Arthur Ashe.

"Pour moi, c'est une grande chance d'être de retour ici pour jouer", a reconnu Rafael Nadal, qui a réussi 72% de ses premières balles. "Le premier match en deux ans à Arthur Ashe, c'est fantastique."

Serena Williams n'a elle eu besoin que d'une heure pile pour rappeler au public qu'elle reste la grande favorite du tournoi féminin, en terrassant 6-0-6-1 l'Italienne Francesca Schiavone, championne à Roland-Garros en 2010, qui n'a pu inscrire que 23 points.

"Je savais qu'un match contre une ancienne championne d'un tournoi du grand chelem, c'était un tirage difficile, alors j'ai décidé d'être super sérieuse", a expliqué Serena Williams.

Venus, sa grande soeur, 60e joueuse mondiale, a auparavant bousculé la hiérarchie pour balayer 6-1 6-2 la Belge Kirsten Flipkens, tête de série n°12.

PEU DE SURPRISES

"C'est super d'être de retour", a dit après coup l'Américaine qui n'a disputé que 18 matches cette saison et est à 33 ans la deuxième joueuse la plus âgée du tableau féminin.

Kirsten Flipkens, demi-finaliste à Wimbledon en juillet, a reconnu que Venus Williams avait été trop forte pour elle.

"Si Venus est en forme et se concentre, elle est dans le top 10", a dit la Belge. "Aujourd'hui, elle était digne d'une joueuse du top 10."

À part Kirsten Flipkens, toutes les joueuses de premier plan ont réussi à se qualifier, comme la Chinoise Li Na, championne à Roland-Garros en 2011 et tête de série numéro 5, qui a battu en à peine plus d'une heure la Biélorusse Olga Govortsova 6-2 6-2.

La Polonaise Agnieszka Radwanska, tête de série numéro 3, a laissé encore moins de chances à l'Espagnole Silvia Soler-Espinosa qu'elle a écrasée 6-1 6-2.

Chez les hommes, la seule surprise a été l'élimination du Japonais Kei Nishikori, tête de série n°11, surpris 6-4 6-4 6-2 par le Britannique Daniel Evans qui pointe au 179e rang à l'ATP.

"Cela a vraiment eu du bon de jouer si bien contre quelqu'un qui est classé si haut", s'est félicité Daniel Evans.

Le public a accueilli avec émotion le retour dans un tournoi du grand chelem de la Russe Alisa Kleybanova, deux ans et demi après avoir appris qu'elle était atteinte d'un lymphome de Hodgkin, une forme de leucémie.

"Toutes ces choses sont derrière moi, maintenant", a-t-elle dit, après avoir battu 6-4 3-6 7-5 la Portoricaine Monica Puig. "Je les ai traversées. Je suis sorti victorieuse de cette bataille.

Simon Carraud et Julien Dury pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant