US Open : Norman "avait un bon pressentiment"

le
0
US Open : Norman "avait un bon pressentiment"
US Open : Norman "avait un bon pressentiment"

L'entraîneur de Stan Wawrinka, Magnus Norman, a reconnu avoir un bon pressentiment avant l'US Open, qu'a remporté le Suisse ce dimanche.

Magnus Norman est un homme heureux. Ce dimanche, le Suédois a remporté un troisième titre majeur avec Stan Wawrinka, qu'il entraîne depuis début 2013. Une victoire à l'US Open qu'il pressentait : "Il a produit un sacré effort pour gagner ce tournoi. En arrivant à New York, nous n'avons jamais parlé de gagner ce titre. J'avais toutefois un bon pressentiment pour cet été, et je savais que Stan allait briller. Je ne savais pas où, aux JO de Rio, à l'US Open ou cet automne en Asie, mais je sentais que quelque chose se tramait, que quelque chose de grand pouvait arriver. Ce titre à l'US Open, c'est vraiment le fruit de notre travail de l'été depuis Wimbledon". Wimbledon où il avait été éliminé par Jean-Martin Del Potro au deuxième tour. "Stan the Man" avait ensuite déclaré forfait pour les JO de Rio en raison d'une blessure au dos. De quoi lui permettre d'aborder cet US Open frais mentalement. Même si avant cette finale face à Djokovic, Norman a avoué nourrir des craintes : "Je n'étais pas très confiant. Stan était très nerveux, et c'est compliqué de jouer une finale à l'US Open dans un stade si grand. Cela a même été très émotionnel juste avant la partie. Pour ne rien arranger, Novak a très bien entamé la partie, tandis que Stan était trop sur la défensive. Malgré tout, je suis resté convaincu que Stan pouvait inverser la tendance". "Quand il est lancé, il devient très difficile à battre" Le voilà à 11 victoires en 11 finales disputées, un chiffre qui a de quoi impressionner. Sa recette ? : "Son potentiel se développe au fil des matches. Il peut être vulnérable lors des premiers tours. Mais ensuite, quand il est lancé, il devient très difficile à battre. Du coup, c'est l'un des rares qui, dans un bon jour, peut dominer Djokovic en Grand Chelem. Stan a aussi cette capacité à utiliser la pression pour mieux jouer, même lorsqu'il est très nerveux".
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant