US Open : Monfils au bout de lui-même, Federer au bout tout court

le
0
Roger Federer a eu toutes les peines du monde à se défaire de Gaël Monfils.
Roger Federer a eu toutes les peines du monde à se défaire de Gaël Monfils.

En automobile, les vieux moteurs mettent souvent du temps avant de se chauffer. Mais une fois qu'ils sont chauds..., c'est comme avec les pots de soupe ! Au tennis, c'est pareil. Dans le dernier quart de finale de l'US Open 2014, Roger Federer a mis deux sets avant de sortir de sa léthargie et réussir à éliminer (4-6, 3-6, 6-4, 7-5, 6-2) Gaël Monfils, auteur d'un début de partie remarquable. Le Suisse se qualifie donc pour le dernier carré avec Marin Cilic dans le viseur au prochain tour, Djokovic et Nishikori s'affrontant dans l'autre demi-finale. La partie n'a pourtant pas été de tout repos pour le Bâlois. Après trois premiers jeux convaincants, le joueur helvétique a vu le Français se mettre à lâcher ses coups et à l'agresser pour finalement le breaker d'entrée de match à 2-2. L'actuel 24e mondial allait conserver son avantage sans trembler, s'appuyant sur sa longueur de balle et sur son service. Même scénario dès l'entame de la seconde manche, puisque le Francilien prend d'entrée de set la mise en jeu du Suisse qui réalise un nombre de fautes directes invraisemblables (vingt-six dans les deux premiers sets) et explose systématiquement dans la diagonale de revers. Gaël Monfils n'a plus qu'à se baisser pour ramasser le gain du deuxième set en à peine une heure et quart de jeu. Deux sets à sens unique Totalement spectateur pendant deux sets, Roger Federer n'a jamais réussi à mettre en difficulté son adversaire particulièrement en...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant