US Open : Mahut et Mannarino redonnent des couleurs aux Bleus

le
0
US Open : Mahut et Mannarino redonnent des couleurs aux Bleus
US Open : Mahut et Mannarino redonnent des couleurs aux Bleus

Après les éliminations de PHM et Simon ainsi que la qualification étriquée de Gasquet (sur abandon de Kokkinakis), Nicolas Mahut et Adrian Mannarino ont redonné le sourire au clan tricolore en fin de programme mardi en se qualifiant pour le deuxième tour de l'US Open.

La journée avait bien mal commencé mardi pour les Français sur les courts de Flushing Meadows. Paul-Henri Mathieu, convaincant en qualifs, n'avait pas confirmé face à un autre qualifié, le Japonais Nishioka (128eme mondial) ; Gilles Simon avait craqué face à Young après avoir pourtant mené 6-2, 6-4, 3-0 ; enfin Richard Gasquet (tête de série n°12), avait évité de justesse l'élimination grâce au gros coup de moins bien physique de son adversaire, l'Australien encore tendre Thanasi Kokkinakis.

Mais le ciel est redevenu un peu plus bleu mardi en fin de journée au-dessus de New York. Alors qu'il reste sur deux troisièmes tours à l'US Open, Adrian Mannarino (35eme mondial) s'est sorti du piège tendu par le qualifié russe Konstantin Kravchuk (30 ans, 155eme mondial). Très tendu, le Tricolore a sauvé deux balles de première manche avant de prendre la mesure de son adversaire en trois manches (7-6, 6-4, 6-1, en 2h27) pour un premier tour finalement bien maîtrisé. « J’ai envie de bien faire, c’est sûr, a réagi le joueur francilien sur le site de la FFT. Après, il ne faut pas se cacher que quand on joue un 200eme mondial (ndlr : 155eme, en fait), en cas de défaite au premier tour, je passe à côté de quelques points ATP, d’une petite somme d’argent… À un moment donné, on est humain et on se dit : ‘‘ faut pas se louper aujourd’hui. ’’ Et puis voilà, il a beau être mal classé, il sait jouer au tennis. J’ai réussi à m’en sortir, en plus en trois sets donc tant mieux. Mais ce qui est sûr, c’est que si je veux gagner au deuxième tour, il faudra que je joue mieux. » En effet, puisque c’est maintenant Andy Murray (tombeur de Kyrgios en quatre sets) qui se profile… L’Ecossais a remporté cette année à Indian Wells leur unique précédent duel (6-3, 6-3).

Nicolas Mahut (33 ans, 64eme mondial), lui, a créé une petite surprise en prenant le dessus en trois manches (7-5, 7-6, 7-5, en 2h22) sur l'Américain Sam Querrey (27 ans, 38eme mondial) et son redoutable service (18 aces, contre 13 tout de même au Français). Appliqué du début à la fin face à un joueur qui a déjà atteint deux fois les huitièmes de finale à Flushing (en 2008 et 2010), le joueur angevin s'est montré très solide sur son service (5 balles de break sauvées sur 5) et a su saisir ses chances sur celui de son adversaire (2 sur 3 aux balles de break), également plus incisif avec 71 coups gagnants contre 45 pour le Français. Résultat : une troisième victoire (seulement), la première depuis 2011, en dix participations à l'US Open pour Mahut et un deuxième tour jouable face à Garcia-Lopez (tête de série n°31) pour essayer de se hisser pour la première fois au troisième tour (2-0 pour Mahut au bilan de ses duels contre l'Espagnol). « Généralement, quand c’est vraiment accroché, quand ça tourne vraiment à deux, trois points, ce n’est pas tous les jours que ça va toujours dans le même sens…, a remarqué le 64eme mondial sur le site de la Fédération française. Là, le premier, le deuxième, le troisième sont allés à chaque fois à mon avantage donc forcément, je prends ! Ce qui est bien, c’est que j’étais calme aussi, un peu moins stressé que d’habitude. J’ai bien fait ce que j’avais à faire et je suis content de mon match. »

>>> Le tableau masculin de l'US Open en cliquant ici

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant