US Open : La finale attendue aura bien lieu

le
0
US Open : La finale attendue aura bien lieu
US Open : La finale attendue aura bien lieu

Les actuels deux meilleurs joueurs du monde se rencontreront dimanche en finale de l'US Open. Roger Federer a été quasiment aussi expéditif que Novak Djokovic en demi-finale contre Cilic, pour battre Stan Wawrinka (6-4, 6-3, 6-1).

Si le « Super Friday » à l’US Open a été palpitant côté féminin, avec les victoires surprenantes des Italiennes Flavia Pennetta et Roberta Vinci sur les n°1 et 2 mondiales, les demi-finales masculines n’ont en revanche réservé aucun suspense. Après Novak Djokovic, qui a étrillé le tenant du titre Marin Cilic, c’est Roger Federer qui s’est débarrassé sans problème de son compatriote Stan Wawrinka : 6-4, 6-3, 6-1 en 1h34. Le Suisse n’a toujours pas perdu le moindre set dans ce tournoi, et continue d’impressionner de match en match.

Federer « unbreakable »

Une fois de plus, il n’a pas été breaké, malgré les quatre occasions du vainqueur de Roland-Garros. Wawrinka s’est procuré toutes ses balles de break dans le premier set (une à 1-0 en sa faveur et trois à 2-3), la manche où l’homme aux 17 titres du Grand Chelem a été le « moins bon ». Mais Federer a réussi à concrétiser sa seule occasion de break, à 1-1, pour finalement remporter le set 6-4. Le scénario des deux autres manches a été quasi-identique : démarrage en douceur, puis accélération en fin de set pour conclure (breaks à 3-3 et 5-3 dans le 2eme set, à 2-1 et 4-1 dans le 3eme. Dominateur dans tous les domaines (10 aces contre 6, 65% de 1eres balles contre 49%, 80% de points gagnés derrière la première balle, 79% de points gagnés au service), Federer va donc disputer sa 27eme finale de Grand Chelem, la première à New York depuis 2009, et la deuxième cette année après Wimbledon.

Deux joueurs au sommet de leur art

Et comme à Wimbledon, c’est Novak Djokovic que le Suisse va croiser sur sa route. Federer mène 21-20 dans leurs confrontations. Le n°1 et le n°2 mondial se sont déjà croisés à cinq reprises cette année, à chaque fois en finale : Djokovic s’est imposé à Indian Wells, Rome et Wimbledon, tandis que Federer l’a battu à Dubai et Cincinnati. En finale de Grand Chelem, le Serbe mène également, sur le score de 2-1 (victoire à Wimbledon en 2014 et 2015, défaite à l’US Open en 2007). Quoi qu’il en soit, avec deux joueurs actuellement au sommet de leur art, la finale de dimanche promet énormément. Sauf blessure, on imagine mal comme ce match peut se terminer en trois sets...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant