US Open (H) : 2eme finale de Grand Chelem pour Djokovic

le
0
US Open (H) : 2eme finale de Grand Chelem pour Djokovic
US Open (H) : 2eme finale de Grand Chelem pour Djokovic

Novak Djokovic a finalement eu le dernier mot en quatre manches (6-3, 6-2, 3-6, 6-2) face à Gaël Monfils, désolant pendant deux sets, vendredi en demi-finale de l'US Open. Le Serbe affrontera le vainqueur de l'autre demie qui va opposer Nishikori à Wawrinka.

Parfois désolant, longtemps navrant, Gaël Monfils ne méritait sans doute pas mieux qu'une défaite en quatre sets (6-3, 6-2, 3-6, 6-2), ce vendredi. Et cette question qui a brûlé les lèvres de l'ensemble des observateurs avertis de ce sport : Pourquoi ? Pourquoi le Français a-t-il étalé autant de nonchalance dans les deux premières manches que Novak Djokovic a expédié en à peine plus d'une heure, le tout dans un climat détestable. Est-ce la pression qui l'a finalement rattrapé ? La conviction de ne pas pouvoir y arriver face au n°1 mondial ? Hué par les spectateurs massés dans les gradins, Monfils a toutefois conservé son sourire habituel pour faire face à la difficulté, lorsqu'en face, Djokovic s'agaçait, perturbé par les coups sans consistance du Français. Des coups de squash distillés sans conviction, en coup droit comme en revers. Le duel s'est ensuite équilibré dans les deux manches suivantes avec des conditions humides difficiles à appréhender pour les deux joueurs. Le Serbe ne s'en est pas caché après la rencontre. Les deux hommes ont également souffert physiquement, Monfils du genou, Djokovic de l'épaule. Le kiné a travaillé, lui, c'est une certitude. Surprenant pour un match qui n'a pas connu le niveau d'intensité qu'on pouvait légitimement attendre compte tenu de l'affiche proposé. Le t-shirt en lambeaux de Djokovic sur la balle de set victorieuse de Monfils dans la troisième manche est un énième épisode d'une soirée parfois invraisemblable. Le Français aura eu le mérite de se mouvoir en ce joueur agressif tellement si convaincant face à Lucas Pouille au tour précédent. Cela a marché un temps, puis de nouveau le fantôme de Monfils est réapparu. La quatrième et dernière manche est alors devenue anecdotique, chacun des deux hommes ayant lutté avec les conditions et un physique chancelant. Djokovic ne s'est d'ailleurs pas épanché sur le sujet en fin de match, évacuant la question de son état physique d'un tour de passe passe dont il a le secret. En attendant, le voici en finale d'un tournoi du Grand Chelem pour la 21e fois de sa carrière et cela est amplement mérité compte tenu des nombreuses occasions obtenues dans le dernier set (3/8 balles de break). Face à lui, en finale, se présentera le vainqueur de la rencontre entre Wawrinka et Nishikori. Quel que soit l'adversaire, Djokovic doit s'attendre à souffrir physiquement. D'autant que contrairement à Monfils, le Suisse et le Japonais ont déjà vaincu le  Serbe en Grand Chelem. L'un en finale, l'autre en demie.  
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant