US Open : Federer " pensai(t) vraiment gagner ce tournoi "

le
0
US Open : Federer " pensai(t) vraiment gagner ce tournoi "
US Open : Federer " pensai(t) vraiment gagner ce tournoi "
Ecrasé à la surprise générale par Marin Cilic samedi en demi-finales de l'US Open (6-3, 6-4, 6-4, en 1h45), Roger Federer a de nouveau laissé passer une superbe chance de remporter un 18eme titre du Grand Chelem. Mais le Suisse tient à " rendre hommage " à un adversaire qui " formidablement bien joué ".

Comment un ancien n°1 mondial, aujourd'hui n°3, fort d'un été réussi, de 17 titres du Grand Chelem et de cinq victoires en cinq précédents duels face à son adversaire, peut-il s'incliner en demi-finales d'un Majeur en moins de deux heures ? La réponse de Roger Federer devant la presse samedi est limpide : il n'a rien pu faire face à un Marin Cilic « injouable » : « C'est assez simple, Marin a joué formidablement bien, a expliqué le Suisse. Pour ma part, je n'étais sans doute pas dans mon meilleur jour. Mais je me sentais bien physiquement. Je pense simplement que si j'avais pu rester plus longtemps à son niveau au premier set, il y avait moyen de faire un vrai match. Mais dès lors qu'il a commencé à mener, il a joué sans peur, avec plein de confiance. Il a servi superbement et moi je n'ai pas très bien retourné, je n'ai pas réussi à le faire douter. Il faut lui rendre hommage : il a tout bien fait, pas seulement en service, il a été magistral du fond de court aussi. »

Après ce nouvel échec dans sa quête d'un 18eme titre du Grand Chelem, Roger Federer pourra-t-il obtenir une nouvelle chance ? S'il reconnaît qu'il pensait vraiment gagner cette année à Flushing Meadows, le joueur bâlois ne doute pas. « Mais il ne me manque pas quelque chose. Je ne suis pas très loin, je pensais vraiment gagner ce tournoi, je me sens bien physiquement et mentalement, c'était juste son jour, mais pour moi cela continue. Je suis bien sûr déçu compte tenu du niveau de jeu élevé que j'ai atteint cette saison, et en particulier ici durant ce tournoi. Je sentais vraiment que je pouvais gagner le tournoi. Mais on oublie très rapidement une telle défaite, les conditions étaient rapides, il a bien servi, je n'ai pas assez bien joué, c'est tout. Je pense pouvoir passer rapidement à autre chose. »

Et cette finale inédite alors ? « C'est excitant pour le tennis de voir de nouveaux visages de temps en temps, même si les gens aiment aussi revoir les grands noms qu'ils connaissent déjà, analyse Federer. Mais c'est rafraîchissant et un grand événement pour la Croatie et le Japon. Ces deux gars le méritent, ils ne sont pas là par hasard. Je dois avouer que je suis davantage surpris pour Cilic parce qu'il est plus âgé. Il est sur le circuit depuis plus longtemps. Mais il s'est montré capable de modifier son jeu ces dernières années, il est plus constant au service aussi, alors qu'avant il servait bien un set puis moins bien pendant le suivant. Quant à Kei, quand je l'ai affronté pour la première fois lorsqu'il avait 17 ans, je me disais qu'il avait un incroyable talent. Je n'étais pas sûr qu'il puisse aller au bout d'un tournoi comme ça au meilleur de cinq sets, mais il m'a battu deux fois dans le passé, ainsi que d'autres parmi les meilleurs, et il était bien parti pour détruire Rafa (Nadal) en finale à Madrid cette année. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant