US Open: Djokovic-Ferrer dans la deuxième demi-finale

le
0
6E DEMI-FINALE CONSÉCUTIVE POUR NOVAK DJOKOVIC À L'US OPEN
6E DEMI-FINALE CONSÉCUTIVE POUR NOVAK DJOKOVIC À L'US OPEN

par Eric Salliot

NEW YORK (Reuters) - Novak Djokovic et David Ferrer seront opposés samedi en demi-finale de l'US Open après avoir respectivement écarté jeudi à New York Juan Martin Del Potro et Janko Tipsarevic.

Le Serbe, tenant du titre, a dominé l'Argentin, tête de série n°7, en trois sets (6-2 7-6 6-4 en 3h06) alors que l'Espagnol, tête de série n°4, vivra son deuxième "super Saturday" après un succès homérique face au Serbe Tipsarevic (n°8).

Ce sera la 14e confrontation entre les deux joueurs, Novak Djokovic menant la série 8 victoires à 5. Ce sera aussi la répétition de la demi-finale de 2007 qui avait été aisément remportée par le Serbe.

La première affiche, connue depuis mercredi, opposera l'Ecossais Andy Murray au Tchèque Tomas Berdych.

Novak Djokovic a confirmé son amour pour New York en décrochant sa place en demi-finale pour la sixième année consécutive. Le tenant du titre a dominé le champion 2009 à l'issue d'une empoignade parfois sublime, comme la fin du deuxième set qui a atteint des sommets d'intensité.

Après un premier set rapidement envolé, l'Argentin a notamment sauvé trois balles de set dans un douzième jeu long de dix-sept minutes ! Il payait cette débauche d'énergie dans le tie-break conclu par un revers long de ligne absolument prodigieux.

Pas récompensé de ses efforts, touché par la fatigue, Juan Martin Del Potro rendait les armes non sans signer un point magistral dans l'ultime jeu. Debout devant la fosse des photographes, l'Argentin levait les bras au ciel mais c'était un court sursis...

"Le tableau dit trois sets mais ce fut un match extrêmement dur, Juan Martin est un formidable joueur. J'adore les sessions de nuit, il y règne une atmosphère extraordinaire", a dit Novak Djokovic.

LOTERIE

En demi-finale, le Serbe retrouvera David Ferrer qui s'est qualifié en écartant le Serbe Janko Tipsarevic (n°8) au terme d'un match marathon de 4h31 en cinq manches 6-3 6-7 2-6 6-3 7-6.

"Je n'ai pas de mots, je suis vraiment heureux, j'ai beaucoup couru", a déclaré le joueur espagnol de 30 ans. C'était un match plein d'émotions. On peut comparer ça à un match de coupe Davis. C'était vraiment difficile. Janko se bat sur toutes les balles."

Inusable guerrier, le Valencien s'est retrouvé mené 4-1 et 0-30 sur sa mise en jeu. Mais il s'en est sorti, servant deux fois pour rester dans la partie avant de remporter le tie-break sept points à quatre.

"Mon adversaire méritait la victoire autant que moi", a-t-il dit. "Le tie-break du 5e, c'est un peu la loterie. Respect total à Janko."

Le Serbe était effondré d'avoir raté l'occasion de se hisser pour la première fois de sa carrière en demi-finale d'un Grand Chelem.

"Je manque un peu de réussite à 4-1 0-30", a-t-il expliqué. "Je challenge sa deuxième balle qui touche la ligne de quelques millimètres. Pourtant, son lancer de balle était horrible, il ressentait la pression."

Edité par Marine Pennetier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant