US Open: Djokovic et Azarenka entrent en fanfare

le
0

par Julian Linden

NEW YORK (Reuters) - Novak Djokovic et Victoria Azarenka ont tous deux remporté mardi des victoires écrasantes pour leurs premiers matchs de l'US Open de tennis, au cours d'une journée où tous les Français en lice se sont qualifiés, à l'exception de Paul-Henri Mathieu.

Un an après sa défaite face à Serena Williams au cours d'une finale âprement disputée, Victoria Azarenka a infligé sur le court Arthur Ashe une cuisante défaite 6-0 6-0 à l'Allemande Dinah Pfizenmaier.

"Je suis vraiment heureuse d'être de retour sur ce court, la dernière fois que j'étais ici, ça a été très éprouvant", a déclaré la Biélorusse, tête de série numéro 2, qui a eu besoin d'à peine plus d'une heure pour se défaire de Dinah Pfizenmaier, 99e joueuse mondiale, et rencontrera au second tour la Canadienne Alexandra Wozniak.

Également finaliste de l'US Open en 2012, Novak Djokovic, qui s'était incliné l'an dernier face à l'Ecossais Andy Murray, a réussi mardi son entrée dans le tournoi de cette année en battant en trois manches 6-1 6-2 6-2 le Lituanien Ricardas Berankis.

"J'ai joué à un très haut niveau", a reconnu Novak Djokovic, qui affrontera au deuxième tour l'Allemand Benjamin Becker et qui a attribué son succès à un régime alimentaire sans produits lactés, sans tomates, sans eau froide et sans gluten.

Seule surprise de taille de cette journée, l'Australienne Samantha Stosur, championne en 2011 de l'US Open, a été battue en trois manches 5-7 6-4 6-4 par l'Américaine Victoria Duval, âgée de seulement 17 ans.

MONFILS RASSURE

Le Suisse Roger Federer, quintuple vainqueur de la levée new-yorkaise du Grand Chelem, a lui montré qu'il était encore un prétendant au titre en disposant avec autorité du Slovène Grega Zemlja 6-3 6-2 7-5.

Battu au deuxième tour à Wimbledon, peu en forme sur le ciment américain dans les tournois préalables à Flushing Meadows et tombé au septième rang mondial, Roger Federer a régné en maître sur le court Arthur Ashe, où il a inscrit trente-cinq coups gagnants.

Le Suisse, qui affrontera au prochain tour l'Argentin Carlos Berlocq, a pourtant été moins rapide que le Français Gaël Monfils et ses 67 minutes passées sur le court.

Le Roumain Adrian Ungur, 105e joueur mondial et battu 6-1 6-2 6-0 a moins d'argument pour déstabiliser le Français que le psoas déchiré qui avait contraint Gaël Monfils à l'abandon en finale à Winston Salem, samedi.

Si Paul-Henri Mathieu n'a pas pesé lourd contre Tommy Haas, tête de série n°12 et vainqueur en trois sets, Gaël Monfils ne sera pas le seul Français au rendez-vous du deuxième tour, où l'attend l'Américain John Isner, tête de série n°13.

Alizé Cornet chez les femmes, et chez les hommes Julien Benneteau (n°31), Jérémy Chardy, Adrian Mannarino et Edouard Roger-Vasselin sont aussi qualifiés. Les deux premiers se rencontreront avant un possible troisième tour contre le Tchèque Tomas Berdych (n°5), qualifié aisément.

Certains des chocs attendus n'auront cependant pas lieu. Ainsi en ira-t-il de l'alléchant duel entre le numéro un mondial Novak Djokovic, qui entrait en lice dans la nuit, et Grigor Dimitrov (n°25).

JANOWICZ HUÉ

Le Bulgare, au grand talent mais à la constance encore insuffisante, est passé à côté face au Portugais Joao Sousa, dont les références à l'US Open étaient deux participations aux qualifications, et qui l'a emporté en cinq manches.

Autre possible trouble-fête du tournoi, le Polonais Jerzy Janowicz a cédé en trois manches face au 247e mondial, l'Argentine Maximo Gonzalez, en raison de problèmes de dos.

Le demi-finaliste de Wimbledon s'est résolu à servir à la cuiller, ce qui lui a valu les huées du public, tout autant que ses 53 fautes directes, son jet de bouteille sur le court ou sa dispute avec le juge-arbitre.

Le calvaire de Jerzy Janowicz à New York a pris fin, tout comme le tournoi de l'Espagnol Nicolas Almagro (n°15), battu par l'Ouzbèque Denis Istomin.

Dans le tableau féminin, la principale tête de série engagée dans la journée, Sara Errani (n°4), a impressionné avec un 6-0 6-0 infligé à l'Australienne Olivia Rogowska.

Cette spécialiste de la terre n'est cependant pas considérée comme une outsider de premier ordre, au contraire de Petra Kvitova (n°7), qui a dû batailler pour battre la Japonaise Misaki Doi (6-2 3-6 6-1).

L'ancienne numéro un mondiale Caroline Wozniacki a elle aussi eu du mal à entrer dans son match contre la Chinoise Duan Yingying (6-2 7-5).

Pas de frayeur mais une douleur pour une autre ancienne numéro un, Ana Ivanovic, qui a appris avant d'arriver à New York le décès d'un ami d'enfance mais a maîtrisé ses émotions et la Géorgienne Anna Tatishvili (6-2 6-0).

Gregory Blachier et Julien Dury pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant