US Open, demi-finale : Nadal sort Gasquet en trois sets

le
0
US Open, demi-finale : Nadal sort Gasquet en trois sets
US Open, demi-finale : Nadal sort Gasquet en trois sets

Richard Gasquet n'a pas pu faire de miracle samedi en demi-finale de l'US Open face au N.2 mondial Rafael Nadal, qui rencontrera Novak Djokovic (N.1) lundi en finale. Le Français de 27 ans s'est incliné 4-6, 6-7 (1/7), 2-6 en 2h21 sans avoir à rougir de sa prestation mais sans avoir vraiment pu bousculer son ami espagnol. «Je n'ai pas démérité même si le score est de trois sets à zéro, a déclaré le Biterrois. J'aurais pu peut-être faire un peu mieux, j'aurais pu gagner le deuxième set et le match aurait peut-être été différent.»

Le Français quitte New York avec le sentiment du devoir accompli après avoir joué sa deuxième demi-finale de tournoi du Grand Chelem, six ans après la première à Wimbledon, et après s'être découvert une âme de guerrier et des jambes de marathonien pour gagner deux matches en cinq sets d'affilée contre Milos Raonic et David Ferrer afin d'accéder au dernier carré.

Un manque de tranchant

Gasquet a livré un bon match et fait bonne figure pendant deux sets mais il a clairement manqué de tranchant après ses combats contre Raonic et Ferrer. «J'étais un peu fatigué physiquement et mentalement mais ne c'est pas pour ça que j'ai perdu le match», a toutefois souligné le Français.

Breaké au début de chacune des trois manches, Gasquet n'a pas su profiter des rares occasions que lui a laissées Nadal. Après avoir débreaké en deuxième manche, le Biterrois, devenu plus fringant, a eu deux balles de break pour servir pour le gain du set. Mais Nadal a effacé le danger avec deux bons services. Gasquet aurait ensuite pu changer la donne dans un tie break crucial mais il a craqué, commettant des grosses fautes (dont ses deux premières doubles fautes).

«J'avais le match sous contrôle mais la donne a changé dans le deuxième set, Richard s'est mis à mieux jouer et j'ai eux de la chance m'en sortir grâce à mon service. J'ai fait un super tie break. En le gagnant, j'ai pris un gros avantage», ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant