US Open: Andy Murray et les Italiennes impressionnent

le
0
ANDY MURRAY IMPRESSIONNANT EN 8E DE FINALE DE L'US OPEN
ANDY MURRAY IMPRESSIONNANT EN 8E DE FINALE DE L'US OPEN

par Eric Salliot

NEW YORK (Reuters) - Amputée d'une rencontre, la fin des huitièmes de finale de l'US Open n'a pas donné lieu à des batailles légendaires, lundi, à Flushing Meadows. Chez les hommes, la hiérarchie a été respectée, ce qui n'a pas été le cas chez les dames.

Le premier quart de finale de cet US Open n'a pas été long à connaître. Mardy Fish, soucieux de sa santé, a été prié par les médecins de s'abstenir, offrant à Roger Federer (n°1) une qualification.

Dans l'incapacité de se présenter en conférence de presse après son match nocturne face à Gilles Simon, Mardy Fish, a, semble-t-il, été victime de palpitations. Au printemps, il avait été victime d'une arythmie cardiaque qui l'avait éloigné des courts.

C'est la troisième fois de sa carrière que Roger Federer reçoit un "WO" (walk over, victoire par disqualification) en huitième de finale d'un Grand Chelem. Pour les statistiques, le Suisse se qualifie pour son 38e quart de finale de Grand Chelem, son 34e consécutif.

Il retrouvera Tomas Berdych (n°6), vainqueur très convaincant (7-6 6-4 6-1 en 2h) de l'Espagnol Nicolas Almagro (n°11). Le Tchèque est l'un des rares joueurs à avoir dominé le numéro un mondial en Grand Chelem. C'était en 2009 à Wimbledon.

En session de nuit, Andy Murray (n°3) s'est montré impressionnant face à Milos Raonic (n°15), le meilleur serveur du circuit. Epatant en retour et en passing, l'Ecossais n'a mis que deux heures pour surclasser 6-4 6-4 6-2 le Canadien, qui a cédé quatre fois sa mise en jeu.

En quart de finale, Andy Murray affrontera Marin Cilic, tête de série numéro 12. Après un premier set honorable, le Slovaque Martin Klizan, 52e mondial est apparu un peu perdu (7-5 6-4 6-0) sur le Stadium Arthur Ashe. Le Croate avait déjà atteint les quarts de finale en 2009, où il avait été éliminé par Juan Martin Del Potro. Deux jours auparavant, il avait dominé Murray.

FORZA ITALIA!

Dans le tableau féminin, le renouveau se confirme. Après Marion Bartoli et Victoria Azarenka dimanche, trois nouvelles filles se sont qualifiées pour le premier quart de finale de leur carrière à Flushing Meadows.

Depuis son sacre à Roland-Garros en 2008, Ana Ivanovic (n°12) était quasiment portée disparue. Son succès face à la Bulgare Tsvetana Pironkova , 55e mondiale, la récompense de ses efforts.

"Si j'avais su cela, j'aurais pris quatre ans de vacances", a ironisé Ana Ivanovic. La Serbe aura la "malchance" de tomber sur une Serena Williams (n°4) en pleine forme. L'Américaine a en effet infligé un humiliant - et gênant - 6-0 6-0 à la Tchèque Andrea Hlavackova, 82e mondiale.

Le dernier quart sera 100% italien, ce qui n'était pas acquis d'avance.

Sara Errani (n°10) a eu les nerfs plus solides que l'Allemande Angélique Kerber (n°6), qui a commis une double-faute fatale à 5 points à 6 dans le tie-break du premier set. Nantie de cet avantage, la finaliste de Roland-Garros n'a plus rien lâché (7-6 6-3 en 1h55).

En quart de finale, Sara Errani retrouvera sa partenaire de double Roberta Vinci (n°20). A 29 ans, la Transalpine a fait déjouer (6-1 6-4) la Polonaise Agnieszka Radwanska, tête de série numéro 2.

Depuis le début de l'ère Open, c'est la première fois que l'Italie va placer une joueuse en demi-finale de l'US Open .

Edité par Marine Pennetier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant