US Open: Alizé Cornet se dit prête à relever le défi Azarenka

le
0

NEW YORK (Reuters) - Dernière Français encore en lice à l'US Open, Alizé Cornet a franchi jeudi le deuxième tour de l'épreuve et pris rendez-vous avec la Biélorusse Victoria Azarenka, n°2 mondiale et finaliste l'an passé à Flushing Meadows.

La tête de série numéro 26 du tournoi, qui assume pleinement son rôle de numéro un tricolore après la retraite soudaine de Marion Bartoli, n'a pas tremblé face à la Croate Ajla Tomljanovic, 129e mondiale et issue des qualifications, qu'elle a battue avec aisance et confiance (6-2 6-2).

"De l'extérieur, ça paraît une formalité mais ce n'est jamais simple en Grand Chelem", a dit Alizé Cornet.

"J'ai bien vu que dans le combat physique, j'étais plus forte qu'elle. Cela faisait cinq ans que je n'avais pas atteint le troisième tour ici et c'est bon d'être là ! C'est bon d'avoir d'aussi bonnes sensations sur dur. Maintenant, ce n'est pas loin d'être une surface que j'aime autant que la terre battue."

En pleine confiance après un été réussi, la numéro un française voit désormais plus loin.

"Le contrat est rempli, je suis là où on m'attend, même si c'est un peu normal, déclare-t-elle. Tous les voyants sont au vert, je me fais plaisir sur le court. Je vis une année qui m'apporte plein de satisfactions et je vais avoir la chance d'avoir un gros match samedi."

Ce gros match, Alizé Cornet le livrera donc face à Victoria Azarenka.

À Roland-Garros, au printemps dernier, la Française avait chipé un set à la Biélorusse avant de s'incliner en trois manches 4-6 6-3 6-1.

Mais sur une surface dure, l'affaire s'annonce plus corsée d'autant qu'elle n'a plus battu de Top 10 depuis 2008.

"Victoria, ce n'est pas la Top 10 la plus abordable, c'est même une machine, sourit-elle. Mais depuis Paris, j'ai progressé, je me sens capable de maintenir un bon niveau à l'échelle d'un match entier."

Eric Salliot; Henri-Pierre André pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant