Urvoas : «Il faut du temps  pour légiférer»

le
0
INTERVIEW - Le président socialiste de la commission des lois est le rapporteur des textes sur la transparence, qui seront adoptés le 10 septembre.

LE FIGARO - Ce texte, écrit dans la précipitation, ne sera pas voté en juillet. N'est-ce pas un échec pour le gouvernement?

Jean-Jacques URVOAS - Non. Dans quelques années, personne ne retiendra la date à laquelle ce texte a été voté. Loin du brouhaha qui a accompagné son élaboration, ce qui compte, c'est que le contenu de cette loi a été enrichi. Il contient désormais des règles qui garantissent un exercice impartial des charges publiques par les élus. Chacun devrait s'en féliciter.

Le Sénat a supprimé l'article premier, donc le c½ur du texte, concernant la publication des déclarations de patrimoine des élus. Où en êtes-vous?

Le Sénat a fait la même erreur que l'Assemblée nationale. Il s'est focalisé sur l'élément le moins important, p...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant