Uruguay : Pauvres Teros...

le
0
Uruguay : Pauvres Teros...
Uruguay : Pauvres Teros...

Placés dans le " groupe de la mort " avec l'Australie, l'Angleterre, le pays de Galles et les Fidji, les Teros uruguayens voudront faire honneur à leur maillot en offrant une opposition digne et en tentant un exploit face aux Fidjiens.

 

PARCOURS EN COUPE DU MONDE
1987 : Pas invité
1991 : Non qualifié
1995 : Non qualifié
1999 : 1er tour
2003 : 1er tour
2007 : Non qualifié
2011 : Non qualifié

CALENDRIER
20/09 (à 15h30 - Cardiff) : Uruguay - Galles
27/09 (à 13h - Birmingham) : Uruguay - Australie
06/10 (à 21h - Milton Keynes) : Uruguay - Fidji
10/10 (à 21h - Manchester) : Uruguay - Angleterre        

Capitale : Montevideo
Superficie : 176 220 km²
Population : 3 477 778
Hymne : Orientales, la Patria o la tumba (écoutez ici)

Fédération créée en 1951
Classement WorldRugby (07/09/15) : 19eme
Nombre de licenciés
: 6 069
Nombre de clubs : 38
Emblème : le vanneau téro
Surnoms : Los Teros
Site internet : www.uru.org.uy
Twitter : @RugbyUruguay
Couleurs : bleu azur et noir 

Un nain dans un monde de géants

Placé dans le « groupe de la mort », l’Uruguay n’a évidemment aucune chance de rallier les quarts de finale. Inexpérimentés à ce niveau puisqu’ils disputeront seulement leur troisième phase finale de Coupe du monde, les Sud-Américains voudront faire bonne figure même si cela s’annonce plus que compliqué face à l’Angleterre, l’Australie et le pays de Galles. Une victoire face aux Fidji est peut-être le seul objectif viable de cette formation. Et encore... Il s’agirait alors de la troisième victoire de l’Uruguay dans un match de Coupe du monde après l’Espagne (27-15) en 1999 et la Géorgie (24-12) en 2003. Privé de leur capitaine, Rodrigo Capo Ortega, qui a décidé de faire l’impasse, « los Teros » arrivent en Angleterre bien démunis. Seule leur grinta légendaire peut les laisser espérer un exploit…

Le joueur à suivre : Agustin ORMAECHEA

A 24 ans, le demi de mêlée de Mont-de-Marsan va vivre sa première Coupe du monde. Formé dans le club uruguayen de Carrasco Polo Club, le petit numéro neuf (1,72m), arrivé au Stade Montois en 2013, est un joueur vif, incisif, avec la capacité à dynamiser le jeu et à prendre les intervalles. Sa réputation s’est forgée dans le rugby à VII avec une participation aux Jeux panaméricains, où ses qualités de vitesse ont été remarquées. Mais Agustin, c’est surtout le fils d’une légende du rugby uruguayen, Diego Ormaechea. Ancien capitaine de la sélection, il a participé à la Coupe du monde 1999 avant d’en être le sélectionneur pour l’édition 2003. 

Le sélectionneur : Pablo LEMOINE

En l’absence de la star de l’équipe, Rodrigo Capo Ortega, l’Uruguay se retrouve bien démuni avant le début de la Coupe du monde en Angleterre. Qualifiée in extremis lors du barrage retour face à la Russie, la sélection sud-américaine peut dire merci à un homme : Pablo Lemoine. L’ancien pilier du Stade Français a su redonner confiance à un groupe meurtri grâce notamment à la Fédération uruguayenne qui lui a offert les moyens d’y parvenir. L’URU a en effet créé, à l’image du Marcoussis français, un centre de haut niveau pour permettre aux joueurs et au staff de travailler dans des conditions optimales. Dès lors, Pablo Lemoine (40 ans) impose sa griffe. La dernière fois que « Los Teros » ont participé à un Mondial, Pablo Lemoine était encore joueur. C’était en 2003. Douze ans après, il retrouve une compétition majeure sur le banc de touche. Avec un objectif en tête : porter fièrement les couleurs de l’Uruguay.

LES 31 URUGAYENS
Avants (18) : Alejo Corral (SIC/ARG), Carlos Arboleya (Trébol), Mateo Sanguinetti (Los Cuervos), Mario Sagario (Massy/FRA), Oscar Duran (Carrasco Polo), Nicolas Klappenbach (Champagnat), German Kessler (Los Cuervos), Santiago Vilaseca (Old Boys), Jorge Zerbino (Old Christians), Mathias Palomeque (Trébol), Franco Lamanna (Carrasco Polo), Juan Manuel Gaminara (Old Boys), Diego Magno (Montevideo Cricket), Alejandro Nieto (Champagnat), Juan de Freitas (Champagnat), Agustin Alonso (Montevideo Cricket), Fernando Bacsou (Pucaru-Stade Galouis), Matias Beer (Old Christians)

Arrières (13) : Agustin Ormaechea (Stade Montois/FRA), Alejo Duran (Trébol), Felipe Berchesi (Carcassonne/FRA), Manuel Blengio (Old Christians), Andres Vilaseca (Old Boys), Joaquin Prada (Los Cuervos), Alberto Roman (Pucaru-Stade Galouis), Francisco Bulanti (Trébol), Santiago Gibernau (Carrasco Polo), Leandro Leivas (Old Christians), Jeronimo Etcheverry (Carrasco Polo), Rodrigo Silva (Carrasco Polo), Gaston Mieres (Valpolicella/ITA)

Avec la collaboration du magazine OVALE

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant