Uruguay : l'«OPA» d'État sur le cannabis fait polémique

le
0
Malgré une première approbation parlementaire mercredi 31 juillet, le secteur pharmaceutique a fait savoir qu'il se déchargerait du contrôle et de la distribution de la marijuana.

Avant même sa ratification par le Sénat, le projet de loi prévoyant le contrôle et la régulation de la production et la vente de marijuana par l'Etat uruguayen se heurte à de vives réactions. Approuvée mercredi 31 juillet par la Chambre des députés, l'initiative est une première dans le monde. Les consommateurs pourraient se procurer jusqu'à 40 grammes de cannabis par mois en pharmacie, mais aussi en cultiver à titre personnel ou au sein de clubs de 15 à 45 membres.

Après 14 heures de débat parlementaire, le projet de loi a été approuvé par 50 voix sur 96, alors que l'opinion publique s'y opposait à 63 %, selon un sondage récent. Il doit bientôt être adopté définitivement par le Sénat, où le Frente Amplio, la coalition de gauche dont est issu le président et ancien guérillero ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant