Urgences surchargées : le remède de Sarkozy

le
0
Le président-candicat propose de soulager les urgences en créant des maisons médicales de gardes aux portes des hôpitaux. Le but ? Éviter que les malades qui viennent pour «des bobos» ne pénètrent dans les urgences.

«Quel est le problème de l'hôpital? Il y a trop de gens qui viennent aux urgences.» C'est ce qu'a affirmé le candidat, Nicolas Sarkozy, lors l'émission «Capital» sur M6 dimanche soir.

Il propose, pour désengorger les urgences hospitalières, de créer une maison «avec des médecins libéraux» à côté de chaque hôpital. Ces médecins auraient en charge «les urgences du quotidien», selon le candidat à la présidentielle. Autrement dit les «bobos», rhumes et autres toux qui n'ont rien à faire dans les services d'urgences.

Ces maisons existent déjà. Elles se sont même multipliées ces dernières années, ayant vocation à servir de «gare de triage» de patients inquiets. Baptisées «maisons médicales de garde», elles accueillent les médecins généralistes libéraux qui assurent les consultations du week-end et de nuit, les jours fériés selon un tour de garde qu'ils organisent entre eux. Elles sont parfois situées dans les hôpitaux mais se trouvent le plus

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant