Urban Vitalim lance une seconde augmentation de capital

le
0

La SCPI Urban Vitalim a pour stratégie la composition d’un patrimoine immobilier résidentiel en centre-ville dans les communes éligibles au dispositif Pinel. Elle vient de procéder à une nouvelle augmentation de capital.

Des actifs immobiliers en centre-ville

Créée en avril 2015, Urban Vitalim a pour objectif d’acquérir un patrimoine immobilier locatif en centre-ville, constitué d’immeubles anciens à réhabiliter répondant, après travaux, aux normes réglementaires de décence et de performance énergétique, d’immeubles de bureaux à transformer en logements, ainsi que d’immeubles neufs ou en Vefa, permettant à ses associés de bénéficier du régime de réduction d’impôt Pinel.

La SCPI a déjà procédé à deux acquisitions. La première, située dans le centre-ville de Nancy, est un immeuble à usage d’habitation et de commerce. Des travaux de rénovation conséquents seront engagés sur cet immeuble en vue de sa mise en location. Une deuxième, réalisée en Feva dans le centre de Bordeaux, est constituée d’un ensemble immobilier neuf à usage exclusif d’habitation.

Porter le capital social de 12 850 à 23 304 K euros

Afin de se donner les moyens de cette politique d’acquisitions, la SCPI a lancé le 8 août une seconde augmentation de capital aux conditions suivantes :

- Montant nominal : 10 453 900 €.

- Nombre de part émises : 24 425.

- Prix de souscription : 500 €

. Valeur nominale : 428 €

. Prime d'émission : 72 €.

- Souscription minimum de 10 parts.

- Clôture de la souscription : 31 décembre 2016, sauf clôture anticipée en cas de souscription intégrale avant cette dernière date.

 

Dispositif Pinel, mode d’emploi

Investir en Pinel permet de bénéficier d’une réduction d’impôt égale à 21 % du prix de souscription sur 12 ans de détention (dans la limite annuelle et globale de 300 000 € de souscription par an), se répartissant comme suit :

- 18 % répartis également sur les 9 premières années ;

- 3 % répartis également sur les 3 dernières années.

Précision importante : la réduction d’impôt entre dans le champ d’application du plafond global des niches fiscales, limité par foyer fiscal à 10 000 €.

En contrepartie de cette réduction, l’associé s’engage à conserver ses parts pendant 12 ans à compter de la première mise en location du dernier bien acquis ou rénové (durée de conservation 16 ans). La SCPI, elle, s’engage à louer les appartements pendant la même durée de 12 ans, en respectant les plafonds de loyer et de ressources du locataire.

Retrouvez cet article sur Primaliance.com
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant