Uranium One sous pavillon russe

le
0

Commodesk - Le minier russe Atomredmetzoloto (ARMZ) a officialisé ce lundi 14 janvier le rachat de son homologue canadien Uranium One. Pour acquérir les 48,6% des parts qu'il ne possédait pas encore, ARMZ a déboursé 1,3 milliard de dollars canadiens (987 millions d'euros), soit 2,86 dollars canadiens par action. Cela représente une prime de 32% par rapport au cours de l'action.

ARMZ continue ainsi son expansion dans le secteur de l'uranium. Après avoir racheté des actifs miniers en Australie en 2011, il met désormais la main sur une entreprise implantée dans tous les grands pays producteurs d'uranium.

Uranium One opère en effet actuellement huit mines, la plupart situées au Kazakhstan, le premier producteur mondial. Il détient également le site de Honeymoon, en Australie-Méridionale, ainsi que des actifs aux Etats-Unis.

ARMZ cherche à devenir l'un des premiers producteurs mondiaux d'uranium. L'an dernier, il en a extrait 7.000 tonnes, soit environ 13% du volume mondial.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant