UPS dans le rouge au 4e trimestre, anticipe un rebond en 2013

le
0
UPS ANTICIPE UN REBOND DE SES ACTIVITÉS EN 2013
UPS ANTICIPE UN REBOND DE SES ACTIVITÉS EN 2013

(Reuters) - UPS a annoncé jeudi une perte nette au quatrième trimestre en raison d'une charge comptable exceptionnelle de 3 milliards de dollars imputable à son régime de retraite et livré une prévision annuelle inférieure aux attentes pour 2013, faisant reculer le cours de son titre en avant-Bourse.

"En dépit des attentes modestes sur le front macroéconomique pour 2013 et les incertitudes aux Etats-Unis provoquées par l'absence d'avancée à Washington, le modèle d'entreprise d'UPS va se traduire par des résultats constants", a déclaré le directeur général Scott Dais dans un communiqué.

Pour l'exercice 2013, le groupe anticipe un BPA annuel compris entre 4,80 et 5,06 dollars, ce qui représente une hausse de 6% à 12%, alors que Wall Street anticipait jusqu'à présent 5,11 dollars.

Le numéro un mondial des messageries a accusé une perte par action de 1,83 dollar en normes GAAP, correspondant à une perte globale de 1,75 milliard de dollars, sur un chiffre d'affaires en hausse de 2,9% à 14,57 milliards de dollars.

Au dernier trimestre 2011, le groupe avait dégagé un BPA de 0,74 dollar (725 millions de dollars au total).

En données ajustées le BPA s'inscrit à 1,32 dollar pour le dernier trimestre 2012. Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S anticipait un BPA de 1,38 dollar et un chiffre d'affaires de 14,43 milliards.

United Parcel Service estime que les conséquences de l'ouragan Sandy ont coûté à son bénéfice l'équivalent de 0,05 dollar par titre.

Avant l'ouverture de Wall Street, le titre perdait 2% à 79,65 dollars.

Les difficultés traversées par UPS, mais également par son concurrent FedEx, s'expliquent notamment par un changement des habitudes des consommateurs qui privilégient de plus en plus les envois par voie terrestre, moins chère mais moins rentable que la voie aérienne.

UPS a annoncé en janvier l'abandon d'un projet visant à racheter son concurrent néerlandais TNT en raison des objections présentées par la Commission européenne.

Scott Malone, Nicolas Delame pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant