Universités : les chercheurs dans la rue, Hollande prêt à rétablir les crédits

le
4
Universités : les chercheurs dans la rue, Hollande prêt à rétablir les crédits
Universités : les chercheurs dans la rue, Hollande prêt à rétablir les crédits

A l'appel du collectif «Sciences en marche» et des organisations syndicales, des milliers d'étudiants et de jeunes chercheurs ont manifesté ce jeudi à Paris, Toulouse, Lyon, Strasbourg, Lille pour dénoncer les coupes budgétaires dans l'enseignement supérieur et la recherche. Pour calmer leur colère, François Hollande devrait annoncer vendredi le rétablissement de 70 millions d'euros amputés aux universités dans le dernier budget.

Plusieurs centaines de personnes ont défilé dans le calme à Paris derrière une banderole «des postes et crédits pour l'avenir». «La recherche n'est pas la concurrence» ou «comme le reste le savoir est à tous, défense du service public de l'enseignement supérieur», pouvait-on lire sur des pancartes.Une centaine d'étudiants et enseignants ont aussi manifesté dans le centre de Besançon. A Bordeaux, les étudiants se sont réunis en assemblée générale sur le parvis de l'Université Montesquieu contre «les coupes budgétaires».

A Lyon, des dizaines d'étudiants et de jeunes chercheurs se sont rassemblés place Bellecour pour «sensibiliser le grand public et le gouvernement sur la nécessité de ne pas abandonner la recherche comme c'est le cas actuellement», selon Thomas Bigot de Sciences en marche. D'autres manifestations étaient prévues à Lille, Strasbourg, Toulouse et dans plusieurs villes universitaires.

Fioraso entendue

Les organisations dénoncent notamment le coup de rabot de 136 millions d'euros sur les crédits de la recherche et de l'enseignement supérieur, dont 70 millions vont aux universités, adopté par l'Assemblée nationale en novembre. La secrétaire d'État française à la Recherche, Geneviève Fioraso, «s'était engagé à maintenir le budget des universités» et elle se bat depuis plusieurs semaines en ce sens , a affirmé son cabinet jeudi. «Elle a bon espoir que cela soit entendu», a-t-il ajouté.

Et elle pourrait effectivement avoir gain de cause. Le président ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • knbskin le vendredi 12 déc 2014 à 00:14

    70 millions d'Euros ! C'est ridicule ! C'est moins que le revenu annuel du portefeuille de brevets du SEUL MIT qui compte bien moins de 10 000 étudiants ! C'est des dizaines de Mds d'Euros qu'il faudrait injecter en plus dans la Recherche ! :(

  • mlaure13 le jeudi 11 déc 2014 à 22:06

    Un SCOOP...Le dévoiement de l’éducation nationale par le PS…Non seulement le PS l’autorise, mais il en est l’instigateur !...A écouter jusqu’au bout et à transmettre au maximum, pour sauver nos enfants, s’il en est encore TEMPS…> http://www.youtube.com/embed/7waAbs5hDa0

  • nanard83 le jeudi 11 déc 2014 à 17:31

    C'est des trouveurs dont le pays a besoin !!

  • M1178616 le jeudi 11 déc 2014 à 17:25

    tous dans la rue et le capitaine de pédalo nous donnera tout ce que nous demandons