Université: le projet Paris-Saclay s'enlise

le
0
Le rapprochement entre grandes écoles et universités accuse un ralentissement.

Le dossier Saclay fait son retour. Nicolas Sarkozy avait fait de ce grand campus, regroupant au sud de Paris écoles, universités et organismes de recherche, un projet emblématique de son quinquennat. Aujourd'hui, alors que la volonté politique sur le sujet s'est infléchie, voire tue, les luttes intestines, sous-tendues par d'impossibles collaborations, semblent reprendre le dessus. Quel est donc l'avenir de notre «Silicon Valley»? Le 10 septembre, le président de l'université de Versailles Saint-Quentin (UVSQ), l'un des 23 acteurs de ce campus, a rompu le silence. Il s'inquiète de voir son université se déliter dans un grand ensemble, sur lequel elle n'aurait plus de prise. Il constate aussi que ce projet ambitieux s'est fait «plus banal».

Retour sur cette ambition scientifique collaborative, qui symbolise tout à la fois l'excellence à la française et les paradoxes d'un système d'enseignement supérieur et de recherche dual confrontant grandes écoles et universités

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant