Université : feu vert du Sénat à une sélection en master

le
0
Université : feu vert du Sénat à une sélection en master
Université : feu vert du Sénat à une sélection en master

Le Sénat a donné, dans la nuit de mercredi à jeudi, son feu vert à la mise en place d'une sélection à l'entrée du master, conformément à un accord entre le gouvernement, les organisations étudiantes et les présidents des universités. L'ensemble des sénateurs a adopté en première lecture à main levée une proposition de loi en ce sens qui intègre dans un amendement un droit à poursuite d'études comme le prévoit l'accord conclu le 4 octobre. Le groupe communiste, républicain et citoyen s'est abstenu.

 

La ministre de l'Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, avait qualifié de «compromis historique» l'accord du 4 octobre. La proposition de loi, dont l'auteur est Jean-Léonce Dupont (UDI-UC), sénateur du Calvados, telle qu'elle a été amendée, «en est la traduction législative», a déclaré le secrétaire d'État à l'enseignement supérieur Thierry Mandon. «Elle prend appui sur la démarche de Jean-Léonce Dupont, que nous avions interprétée comme une proposition de loi d'appel, comme une incitation à aboutir».

 

«Une sélection positive et non pas une sélection par l'échec»

 

De son côté, Jean-Léonce Dupont a estimé que lorsqu'elle fera loi, «la proposition de loi répondra à une préoccupation majeure de nos universités, en adaptant enfin le cursus français aux exigences du LMD», licence-master-doctorat. Dans un article unique, le texte modifie le code de l'éducation pour permettre aux universités qui le souhaitent de conditionner l'admission en première année de deuxième cycle à l'examen d'un dossier de candidature et à une épreuve spécifique ou un entretien.

 

Pour l'auteur de cette loi, il s'agit «d'une sélection positive et non pas d'une sélection par l'échec, c'est-à-dire qui repose sur l'acquisition de prérequis ou de compétences afin de pouvoir poursuivre le parcours avec succès». Il a ajouté qu'«il y a urgence à en finir avec l'orientation par ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant