Université d'été du PS : à La Rochelle, Valls joue au capitaine loyal

le , mis à jour le
0
À La Rochelle, Manuel Valls a recadré Emmanuel Macron après ses propos sur les 35 heures.
À La Rochelle, Manuel Valls a recadré Emmanuel Macron après ses propos sur les 35 heures.

Il est arrivé avec 24 heures d'avance à l'université d'été du PS. Un footing matinal samedi pour se gonfler d'air marin, et Manuel Valls s'est ensuite employé à bien faire comprendre que le gouvernement « sait où il va ». « L'équipage doit être rassemblé. Le commandant en chef, c'est le président de la République. Et ici, comme chef du gouvernement et de la majorité, j'assume pleinement mes responsabilités », a expliqué le Premier ministre à bord de l'Hermione, qui mouillait au large de La Rochelle, avant de voguer vers Rochefort sous un soleil de plomb.

C'est que cette rentrée, qui s'annonçait moins explosive que celle de l'année dernière - trois ministres venaient d'être débarqués après avoir critiqué la politique du gouvernement -, a été perturbée par les propos d'Emmanuel Macron devant le Medef jeudi sur les 35 heures. « Avant chaque Rochelle, on se demande si on a bien tout déminé. J'ai déjeuné avec Manuel Valls la semaine dernière, et je dois dire que le cas Macron, on ne l'a pas vu venir », raconte le président de l'Assemblée Claude Bartolone. Cette énième initiative solitaire du ministre de l'Économie a fait bondir le Premier ministre.

« Esprit collectif »

Dès le lendemain matin, Manuel Valls a martelé dans une forme de rappel à l'ordre qu'il n'y aurait aucune remise en cause de la durée légale du temps de travail. « La remise en cause de l'autorité dans la hiérarchie,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant