Université d'été du FN : les militants coupés de l'actualité

le
0
Gilbert Collard et Wallerand de Saint-Just aux universités d'été du FN, à Marseille.
Gilbert Collard et Wallerand de Saint-Just aux universités d'été du FN, à Marseille.

Au Front national, on n'a pas de militants, on a des fans. Quoi que dise le chef (ou la cheffe), on opine du bonnet. Et gare aux journalistes qui viendraient insister sur les sujets qui fâchent. Les années précédentes, on vantait les mérites de Jean-Marie, cette fois-ci à Marseille, on se demande si le Menhir a vraiment existé... Comme il se doit, les participants expliquent que l'ambiance est bonne, les stands magnifiques, les repas copieux et les voisins très accueillants. À entendre ces élus ou ces adhérents, tout va bien au FN. Il n'existe aucune voix discordante... Pour les plus observateurs, les plus anciens, cette ambiance rappellera celle des Fêtes de l'Humanité des années 1980. Dans ces principautés idéologiques, rien ne peut faire perdre leur sourire et leurs certitudes aux personnes interrogées. À l'université d'été du FN à Marseille, Jean-Marie Le Pen et les réfugiés venus de l'autre rive de la Méditerranée ne troublent personne.

 

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant