Universal Music lance en France son service pour artistes autoproduits

le
0
Universal Music lance en France son service pour artistes autoproduits
Universal Music lance en France son service pour artistes autoproduits

La major Universal Music (groupe Vivendi) a lancé en France lundi la plateforme internet Spinnup, qui permet aux artistes, des plus amateurs aux plus rodés, de s'autoproduire et de tenter de se faire connaître des labels.Un musicien, chanteur ou compositeur amateur peut mettre en ligne via Spinnup ses morceaux sur les principales plateformes d'écoute en ligne comme Spotify, iTunes, Deezer...Il peut aussi rentrer en contact avec des professionnels de l'industrie musicale, des chasseurs de talents, pour espérer se faire repérer et être mis en contact avec une dizaine de labels de la maison mère Universal.A ces services, disponibles contre un abonnement de 9,99 euros par an et 39,99 euros au-delà de 5 titres, s'ajoute un "tableau de bord" qui permet à l'utilisateur d'agréger les données des réseaux sociaux pour voir si ses morceaux sont écoutés ou partagés."Il est très difficile pour les artistes qui n'ont pas de contacts avec les maisons de disque de se faire entendre et cette plateforme d'autodistribution peut les aider à se faire connaître", a souligné Stéphane Muraire, responsable de la plateforme pour la France à l'AFP.La plateforme facture des frais pour la mise en ligne mais les artistes gardent tous leurs droits et 100% de leurs revenus potentiels, souligne-t-il.Pour son lancement en France Spinnup dispose d'une équipe de huit professionnels de la musique, des volontaires, qui sont soit journalistes spécialisés, blogueurs, tourneurs ou managers, et "filtrent" les morceaux mis en ligne pour signaler les meilleurs d'entre eux aux maisons de disque. Côté Universal, la plateforme peut aussi permettre de surveiller un vivier de talents potentiels, en regardant quels artistes génèrent le plus de "vues" dans un style de musique donné.Spinnup, une start-up créée en Suède et rachetée par Universal en 2012, est déjà active dans les pays nordiques, en Allemagne et en Grande-Bretagne.Quelque 96.000 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant