Universal met la main sur EMI mais sans Coldplay

le
0
Bruxelles devrait donner, vendredi, son feu vert au rachat d'EMI pour 1,1 milliard de livres sterling. Mais Universal devrait céder des catalogues pour rester sous la barre des 40 % de part de marché en Europe.

Après un an d'âpres négociations entre Universal Music et la commission européenne, cette dernière pourrait donner son feu vert, vendredi, au rachat de la major britannique EMI, selon le Wall Street Journal. En novembre dernier, Universal Music, numéro un mondial de la musique et filiale de Vivendi mettait 1,1 milliard de livres sterling sur la table pour racheter à la banque Citigroup, la pépite de la musique pop britannique d'hier (The Beatles) et d'aujourd'hui (Coldplay).

En rachetant EMI, l'un des dernières majors survivantes, Universal clôturait le mouvement de concentration du secteur entamé depuis le début des années 2000, avec la division par deux du marché de la musique en raison du piratage. Désormais, ils ne sont plus que trois à régner sur le marché de la musique dans le monde: Universal, Warner et Sony Music contre six au milieu des années 80. Et, Universal a lui seul contrôle plus de 30 % de ce marché mondial, et une position encore plus forte en Eur

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant