United Technologies achète Goodrich 16,5 milliards de dollars

le
0

par Scott Malone et Paritosh Bansal

BOSTON/NEW YORK (Reuters) - United Technologies va racheter l'équipementier aéronautique Goodrich pour 16,5 milliards de dollars (12,2 milliards d'euros) en numéraire, une opération qui serait la plus grosse acquisition du géant industriel américain en 10 ans.

Le rachat, annoncé dans la nuit de mercredi à jeudi, se fera au prix de 127,5 dollars par action Goodrich, un prix qui représente une prime de 47% par rapport au cours de clôture de jeudi 15 septembre.

La perspective de voir United Technologies lancer une grosse acquisition circulait déjà depuis vendredi dernier dans les salles de marché, les noms de Rockwell Collins, de Textron, de Tyco et de Honeywell International ayant été évoqués à côté de celui de Goodrich.

La transaction inclut 1,9 milliard de reprise de dettes.

United Technologies, l'une des composantes du Dow Jones, est le premier fabricant mondial d'ascenseurs et de systèmes d'air conditionné. Il est également un motoriste aéronautique de premier plan avec sa filiale Pratt & Whitney.

En rachetant Goodrich, United Technologies espère tirer profit du rebond du marché de l'aviation civile et ainsi compenser le manque à gagner de ses activités militaire dû à une réduction des budgets de défense à travers le monde.

L'acquisition pourrait permettre à United Tech d'atteindre la masse critique dans le domaine des nouvelles technologies aéronautiques et des services associés à l'aviation.

GOODRICH SUR LES PROGRAMMES 787 ET A320NEO

Goodrich devrait enregistrer une vive croissance au cours des prochaines années, grâce à sa participation à des programmes tels que le Boeing 787 Dreamliner et l'Airbus A320neo, deux modèles qui devraient être des succès commerciaux.

"C'est une bonne opération. C'est résolument un pas en avant dans la croissance de United Technologies dans le domaine de l'aéronautique civile et cela réduit l'exposition de l'entreprise à la défense", a estimé Jim McAleese, consultant en matière de défense.

L'opération est annoncée dans un contexte de forte diminution de l'activité fusions et acquisitions à travers le monde, en raison de la volatilité des marchés financiers et des incertitudes économiques.

Le rachat de Goodrich est le plus important pour le groupe depuis 2000, quand United Technologies avait bataillé avec General Electric pour mettre la main sur Honeywell. A l'époque, GE avait surenchéri sur l'offre de 36 milliards de dollars de United Technologies. Au bout du compte, la Commission européenne avait invalidé le rachat et Honeywell est toujours une société indépendante.

"Goodrich correspond à tous nos critères d'acquisition. Le groupe est stratégique par rapport à notre coeur de métier, il dispose de technologies et de salariés formidables et il renforce notre position sur des marchés de croissance", déclare Louis Chenevert, directeur général de United Technologies.

Marshall Larsen, directeur général de Goodrich, sera placé à la tête de la nouvelle division UTC Aerospace Systems.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant