United States of Normandie

le
0
United States of Normandie
United States of Normandie

Il a dirigé pendant 25 ans l'un des plus gros employeurs du Havre et rêve aujourd'hui de faire revivre le club doyen. Depuis cinq mois, Vincent Volpe a repris le club à Jean-Pierre Louvel avec la volonté affirmée de retrouver la Ligue 1. Le tout avec Bob Bradley aux manettes, Christophe Revault à la direction sportive et un océan à remplir.

Il est assis, chemise blanche boutonnée jusqu'à l'avant-dernier bouton et regarde, fièrement, l'ensemble des actionnaires se lever et applaudir. À sa gauche, Jean-Pierre Louvel, président du Havre depuis quinze ans. Vincent Volpe a le sourire. L'assemblée du club doyen vient de l'adouber. " C'est l'histoire d'une opportunité. À la suite de ce qu'il s'est passé l'année dernière, je me suis lancé dans le projet. Un expert comptable a contrôlé les chiffres, on a présenté notre projet et il a reçu plus de 90% de réponses positives", se souvient l'homme d'affaires américain. Le 4 juillet dernier, son projet de rachat du Havre a été adopté plus précisément par 92% des voix faisant de lui le nouveau président du club doyen. Soulagement général. Louvel a enfin réussi à vendre son club, Le Havre va pouvoir se relever, lui qui, depuis quelques années, tendait plus vers la chute libre. "C'était important, explique Alexandre Bonnet, débarqué en Normandie il y a six ans. L'an passé, on est passés par toutes les émotions. Personne ne croyait à ce qu'il se racontait, à Adriano, à Maillol. Aujourd'hui, on en rigole entre nous."

Maillol, Houston et Dresser Rand


Cet épisode dont tout le monde parle, c'est bien sûr la story Christophe Maillol qui a tourné autour du Havre pendant plus de cinq mois. Une histoire de flirt qui a mal fini avec en fil directeur la mise en scène d'une fausse arrivée d'Adriano en Normandie. C'était en octobre dernier, devant les caméras, à l'hôtel de ville. "Au quotidien, tout ce qu'il s'est passé, c'était difficile à vivre. Il ne faut pas oublier que derrière tout ça, il y a des salariés, des hommes", détaille aujourd'hui Christophe Revault, l'autre divin chauve et gardien historique du HAC devenu progressivement directeur sportif du club. Pendant ce temps, dans la ville, un Américain lorgne sur ce qu'il se passe et prépare le terrain pour une offre. Il s'appelle Vincent Volpe, dirige l'antenne havraise de Dresser-Rand, une société fabriquant des équipements rotatifs dans le secteur du pétrole. Après Caracas, New York, Tokyo, l'homme d'affaires a débarqué en Normandie en 1990 et y a rencontré sa femme, Christine, originaire de Dieppe.

Entre-temps, Volpe devient PDG de la société, emploie 12 000 salariés et pèse plus de 3,5 milliards de dollars de chiffre d'affaires. "…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant