United Airlines face à la fronde d'actionnaires activistes

le
0
    par Alwyn Scott et Michael Flaherty 
    9 mars (Reuters) - Deux fonds d'investissement actionnaires 
d'United Continental Holdings  UAL.N  ont ouvert les hostilités 
mardi en vue de remanier le conseil d'administration de la 
société contrôlant la compagnie aérienne United Airlines, dont 
les performances laissent à désirer. 
    PAR Capital Management et Altimeter Capital Management, qui 
détiennent ensemble 7,1% du capital de la deuxième compagnie 
aérienne américaine, dénoncent l'incompétence de son conseil 
d'administration, cause d'une "inexcusable sous-performance". 
    "Nous pensons que nos conclusions sont partagées par bon 
nombre des actionnaires, des clients et des plus de 80.000 
salariés dévoués", disent les fonds, dans une lettre adressée au 
conseil d'administration. 
    United est à la traîne de ses concurrentes depuis sa fusion 
avec Continental Airlines en 2010, affectée entre autres choses 
par une séries d'incidents informatiques, par un moral au plus 
bas chez son personnel et par une performance financière qui 
pâlit face à la concurrence. 
    Les deux fonds proposent leurs propres candidats au conseil 
d'administration d'United, dont Gordon Bethune, fameux pour 
avoir redressé la compagnie aérienne Continental de 1994 à son 
départ à la retraite en 2004. 
    L'assemblée générale annuelle d'United est prévue en juin. 
    L'action United Continental a clôturé mardi en baisse de 
2,2% à 56,34 dollars, le compartiment des compagnies aériennes 
ayant subi des dégagements généralisés. 
    Le directeur général Oscar Munoz a exhorté le personnel à 
faire son possible pour améliorer la situation de la compagnie 
aérienne, qui de fait allait mieux à la fin de l'année dernière 
après des années de performances médiocres. 
    Le syndicat des personnels de bord et celui des techniciens 
ont apporté leur soutien à Oscar Munoz. 
    Les deux fonds sont entrés au capital d'United en 2015 et 
les discussions avec la direction ont pris de l'ampleur vers la 
fin de l'an passé, selon une source proche du dossier. 
    Les fonds n'ont pas répondu aux sollicitations de 
commentaires. 
    La compagnie aérienne a déjà procédé à des changements au 
sein de son conseil d'administration et revu en hausse un 
programme de rachat d'actions mais, pour les fonds activistes, 
c'est insuffisant. 
    "L'initiative désespérée d'hier -- se contenter d'ajouter 
trois personnes à un conseil qui compte dorénavant 15 membres -- 
atteste du cynisme d'un conseil d'administration aux abois qui 
ne cherche qu'à conserver le pouvoir", a dit Brad Gerstner, 
fondateur du fonds Altimeter et qui figure au nombre des 
candidats avancés par les fonds.     
 
 (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc 
Joanny) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant